L’irrésistible histoire du café myrtille de Mary Simses

 

 

 

Titre : L’irrésistible histoire du café myrtille

Auteur : Mary Simses

Maison d’éditions : Nil

Genre : Romance contemporaine, feel good

Date de parution : 7 juin 2019

Dates de lecture : novembre 2019

Nombre de pages :  432

Prix : 21€

ISBN : 9782841119387

***

Le résumé :

Ellen Branford, ravissante avocate new-yorkaise, se doit d’exaucer le voeu qu’a formulé sa grand-mère avant de mourir : retrouver son amour de jeunesse et lui remettre sa dernière lettre. Ellen part sur la route, pour s’arrêter à Beacon, petite ville côtière du Maine. Alors qu’elle explore les lieux, elle manque de se noyer – une mésaventure qui fait d’elle une célébrité locale et la pousse littéralement dans les bras d’un certain Roy. Et tandis qu’elle lève le voile sur le passé de sa grand-mère et qu’elle poursuit sa quête, Ellen comprend qu’elle n’aura pas assez d’un séjour de vingt-quatre heures. Mais lorsque son fiancé vient jusqu’à Beacon à sa rescousse, la jeune femme doit repenser la vie qu’elle veut vraiment avoir…

Mon avis :

Ce livre m’a beaucoup tenté avant même sa sortie. Il faut dire que niveau communication, les éditions Nil avaient mis le paquet. Aussi, je me suis lancée dans l’aventure sans avoir lu la quatrième de couverture. Le fait de ne pas connaître la trame d’un roman avant de l’attaquer peut aussi bien servir que desservir le livre. Ici, je dois avouer que cela n’a pas jouer en sa faveur car je m’attendais à autre chose. En achetant cet ouvrage, j’avais davantage dans l’idée de lire une histoire un peu similaire à La bibliothèque de cœurs cabossés de Katarina Bivald. Si j’ai beaucoup apprécié l’idée générale qu’a développé cette auteure, je n’avais pas vraiment apprécié l’exécution. Aussi, je comptais sur L’irrésistible histoire du café myrtille pour conjurer le sort. Du coup, comme cette histoire-ci prend une direction très différente, je n’ai pas pu atteindre ce petit objectif.

Cette lecture a été agréable mais sans plus, notamment à cause d’Ellen et de son fiancé que j’ai trouvé insupportables. L’héroïne est un véritable cliché sur pattes ! Imaginez une  new-yorkaise pleine aux as et très guindée et vous verrez Ellen. C’est une jeune femme brillante et gentille, seulement, elle est bourrée de préjugées et de manières. Quand à son fiancé, on a tout simplement envie de lui arracher la tête car il concentrer à la fois les défauts Ellen, (multipliés par un million), ainsi qu’un égoïsme et un manque de savoir vivre à tout épreuve.

Heureusement pour le lecteur, l’héroïne évolue pas mal entre le début et la fin du roman, ce qui la rend plus attachante. Elle va beaucoup apprendre de Roy, le second protagoniste de l’histoire. Contrairement aux deux autres personnages, ce dernier a les pieds bien encrés au sol et à la réalité. Il est donc plus facile à suivre que l’Ellen et son fiancé.

La romance était agréable à découvrir, même si je n’y ai pas trouvé beaucoup d’originalité et j’ai bien aimé la petite intrigue autour de la grand-mère d’Ellen. Ce côté secret de famille n’était pas de trop dans cette histoire et a ajouté une jolie profondeur à l’ensemble.

Au final, cette lecture m’a fait passé un bon moment mais ce n’est pas une lecture qui aura été très marquante pour moi. Si vous apprécié les comédies romantiques ou se mêlent les secrets de familles, celle-ci vous plaira peut-être?

Prenez soin de vous.

Me laisser un petit mot ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.