Le dieu oiseau d’Aurélie Wellenstein #PLIB2019

 

 

 

Titre : Le dieu oiseau

Auteur : Aurélie Wellenstein

Maison d’éditions : Scrinéo

Genre : fantasy

Date de parution : 29 mars 2018

Date de lecture : juin 2019

Nombre de pages : 336

Prix : 16,90€

ISBN : 978-236740582

***

Le résumé :

Un récit psychologique sombre et violent sur le traumatisme, la résilience, la vengeance. Un roman initiatique magistral.

Une île. Dix clans. Tous les dix ans, une compétition détermine quel clan va dominer l’île pour la décennie à venir. Les perdants subiront la tradition du  » banquet  » : une journée d’orgie où les vainqueurs peuvent réduire en esclavage, tuer, violer, et même dévorer leurs adversaires.

Il y a dix ans, Faolan, fils du chef de clan déchu, a assisté au massacre de sa famille. Sauvé par le fils du chef victorieux, Torok, il est depuis lors son esclave et doit subir ses fantaisies perverses.

Enfin, la nouvelle compétition est sur le point de commencer. L’occasion pour Faolan de prendre sa revanche.

Sa vengeance aura-t-elle le goût du sang ?

Mon avis :

J’ai découvert ce roman sur la toile lors qu’il a fallut faire la sélection des romans pour le PLIB (Prix littérature de l’imaginaire BooktuberApp) 2019. Avant cela, j’avais déjà entendu parler d’Aurélie Wellenstein via des retours très divers. A la lecture du résumé, j’étais très intriguée par cette histoire qui avait l’air sanglante et originale.

Après lecture, je peux effectivement dire que ce roman étant sanglant et… très bizarre. Je n’ai pas trop regardé les avis des autres concernant Le dieu oiseau, mais en ce qui me concerne c’est complètement passé à côté.

Si j’ai trouvé le début du roman intéressant, j’ai déchanté assez rapidement. Plus la lecture avancait et plus je me désintéressais de ce que je lisais. Dans un premier temps, j’ai eu beaucoup de sympathie pour Faolan, le personnage principal. Cependant, vu la tournure que prend progressivement le roman, j’ai fini par décrocher. J’ai clairement été dérangée par ce que j’ai lu. Bien évidemment, c’est une question de goût et d’attente, car je pensais lire autre chose en démarrant cet ouvrage, mais je pense ne pas être la seule lectrice a avoir été dérangée. Si vous avez aimé cette histoire, tant mieux pour vous mais malheureusement cela ne l’a pas fait avec moi.

C’est vraiment dommage, car la plume d’Aurélie Wellenstein était agréable à lire, mais le contenu du scénario ne m’a pas convaincue. J’ai aussi trouvé une partie de la « forme » assez légère. Oui, les phrases étaient bien tournées, mais j’ai trouvé que le contenu était assez « léger » dans sa présentation. En effet, les personnages évoluent dans un monde complètement inventé, avec ses frontières et ses cultures, mais j’ai trouvé qu’il était difficile de rentrer dans l’univers car les événements s’enchaînent très rapidement. Je pensais que le gros de l’ouvrage serait concentré sur la compétition, mais il n’en a rien été du tout.

Bref, entre ce découpage hyper rapide, l’évolution des personnages et certains choix fait par l’auteure, je ne me suis pas du tout retrouvée dans cette lecture. Pour tout avouer, j’ai terminé mon livre en lisant en diagonale, histoire d’arriver au bout du récit et de connaître la fin, par petite curiosité et pour le PLIB.

Si vous avez lu ce roman, n’hésitez pas à me partager votre ressenti en quelques lignes. Je suis curieuse de voir si je suis la seule a avoir été rebutée par ce récit.

Prenez soin de vous.

 

Ce roman a été lu dans le cadre du Prix littéraire de l’imaginaire BooktubersApp 2019 :  #PLIB2019 #ISBN:978236740582

 

5 thoughts on “Le dieu oiseau d’Aurélie Wellenstein #PLIB2019

    1. Alors en fait, c’est pas tant l’univers qui me dérange, j’aurais justement aimé en voir plus, mais je ne sais pas. Je trouve que tout va trop vite et qu’en plus on reste un peu sur notre faim quand on ferme le livre. Alors je comprend le message que l’auteure veut faire passer et approuve mais, pour moi, quand on joue avec des thèmes et des ambiances aussi particuliers et complexes, il faut vraiment expliquer, décrire et maitrise les choses. Là j’ai une impression de vide, en plus du fait que je ne pensais pas que l’histoire s’organisait de cette manière. Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire ^^’

Me laisser un petit mot ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.