L’empire de verre T.1 – La fiancée du mal de Marie-Claude Gagnon

 

Titre : L’empire de verre T.1 – La fiancée du mal 

Auteur : Marie-Claude Gagnon

Maison d’éditions : ADA

Genres : fantasy, romance

Date de parution : 26 mars 2019

Dates de lecture : du 29 au 30 mai 2019

Nombre de pages : 336

Prix : 21€

ISBN : 9782898031137

***

Le résumé :

La princesse Élise Avelline se doutait bien qu’un jour, le mariage l’arracherait au pays de la lune, la terre de son enfance. Mais comment prévoir qu’elle accepterait de quitter famille et liberté pour aller épouser de l’autre côté de la mer Zen Loevyen, l’empereur et dictateur qui fait trembler l’entièreté de Hétalion?

Le monde dans lequel elle doit vivre est loin d’être aussi limpide que le verre dans lequel il est construit. Les fissures y sont nombreuses et ses innombrables masques craquent les uns après les autres, menaçant de s’écrouler sur la princesse qui peine à s’y retrouver. Arrivera-t-elle à porter le fardeau d’un royaume brisé et corrompu? Saura-t-elle reconnaître ses alliés? Ses ennemis?

Pour compliquer le tout, la haine est le coeur même de l’empire.

Et la vérité n’a jamais été aussi bien agencée au mensonge.

 

Mon avis :

Je reviens aujourd’hui pour vous parler de l’un des derniers nés de chez ADA, une maison d’éditions québécoise. Malheureusement, je présente rarement des romans québécois ici, car c’est une littérature que je maîtrise très peu – pour ne pas dire « pas du tout » -. Merci à Marie-Claude Gagnon pour m’avoir gracieusement envoyer son roman.

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu de roman fantasy et le résumé de La fiancée du mal m’a toute de suite intriguée.

Après lecture, je peux dire que je suis contente d’avoir découvert cette histoire. Certes, j’ai relevé quelques points pouvant être améliorés, mais j’ai dans l’ensemble beaucoup apprécié ce livre. Pour ce qui est du style d’écriture, je ne sais pas si c’est moi mais je n’ai pas vraiment ressenti les origines de l’auteure. Je m’attendais à trouver certaines expressions propres au québécois, mais cela n’a pas été le cas. Ou alors, je suis passée complètement à côté – ce qui est fort probable...- . D’un côté, cela m’a fait bizarre car c’est quelque chose que j’attendais et de l’autre, je suis quand même contente car je n’ai pas eu à chercher le vocabulaire. En dehors de cet aspect là, les chapitres sont très courts, ce qui donne un rythme très dynamique au récit. C’est parfait pour éviter les longueurs mais, d’un côte côté, j’aurais apprécié plus de détails ou de description.

Comme vous le savez, j’apprécie découvrir un roman plein de détails (bien dosés quand même !) car c’est une manière de donner cette illusion du réel que je recherche quand je lis de la SF-F-F. Pouvoir lire quelque chose d’irréelle et presque y « croire », tellement le contenu du livre est précis et réaliste dans ses explications. C’est quelque chose que je trouve fabuleux. Ici, il manque des détails, des explications… de sorte que même si l’histoire est bien et l’approche, originale, je trouve que Marie-Claude Gagnon aurait dû prendre davantage son temps pour traiter certains aspects de son histoire. C’est, à mon sens, l’une des plus grandes difficultés lorsqu’on écrit de l’imaginaire, car on part de zéro. Après, c’est peut être une question de goût car j’aime les récits très riches.

Un aspect que j’ai beaucoup apprécié dans ce roman, c’est la manière de traiter le personnage masculin. Si j’ai aimé les autres personnalités créées par l’auteure, je trouve que Zen se démarque complètement car il est plein de surprises. Je ne peux pas trop en dire sous peine de sous spoiler, mais sachez que rien n’est acquis avec ce personnage et j’ai trouvé l’approche de Marie-Claude Gagnon, le concernant, très intéressante et sa progression, très réaliste. Enfin… la progression de la perception que le lecteur et les autres personnages ont de lui du moins. Je suppose que Zen reste le même du début à la fin, mais j’ai bien aimé le fait que l’auteure fasse en sortie que l’on change progressivement d’avis sur lui.

Au final, j’ai passé un bon moment de lecture. L’intrigue est intéressante et l’univers de l’auteure regorge encore de mystères que j’ai envie d’élucider. J’ai hâte de lire la suite des aventures d’Élise et de Zen pour savoir ce qu’il va leur arriver et pour me faire un avis plus complet sur cette histoire. Si elle vous tente, vous pouvez y aller.

Prenez soin de vous.

 

Me laisser un petit mot ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.