Sensitifs de Celia Rig

 

Titre : Sensitifs

Auteur : Celia Rig

Maison d’éditions : auto-éditions

Genres : Science-fiction, dystopie, romance

Date de parution : 30 octobre 2017

Dates de lecture : novembre 2018

Nombre de pages : 231

Prix : ?

ISBN : 9781973530145

***

Le résumé :

Une allergie cutanée soudaine ? Une migraine intolérable quand votre portable se met à sonner ? La pollution ambiante vous irrite la gorge ? Vous êtes devenu Sensitif. La cause de ces symptômes ? Un virus selon les Toxis, les humains qui n’ont pas changé et que les « sensibles » considèrent comme toxiques… Une évolution d’après les Sensis, qui vivent en harmonie avec la nature, et chérissent leur différence… Le clivage est profond entre les deux peuples, qui ne se mélangent pas. La confrontation est pourtant inéluctable ! Fauve, une jeune Sensi, est déterminée à retrouver son frère disparu. L’aide de Pierre, avec qui elle entretient une relation houleuse, et de ses amis, permet à la jeune femme de pénétrer dans l’univers des Toxis : la ville, lieu de tous les dangers pour ses semblables. Va-t-elle survivre dans cet environnement hostile ? Ses dons particuliers vont-ils l’y aider ou précipiter sa chute ? Les Toxis sont-ils vraiment tous ses ennemis ? Et si l’amour était au bout du chemin ?

Mon avis :

Je reviens enfin avec cette chronique ! J’ai lu ce roman en fin d’année dernière et la chronique vidéo était tournée et montée. Cependant, ayant mis la chaîne youtube en suspens, l’avis n’a jamais vu le jour sur la toile. Je viens donc remédier à cela aujourd’hui !

Je remercie Célia Rig pour m’avoir fait parvenir ce roman et pour sa patiente !

Quand l’auteure m’a proposé son livre et fait découvrir le résumé de Sensitifs, j’ai tout de suite été séduite. En effet, j’aime beaucoup les romans dystopiques young adult, je ne le cache pas. Découvrir l’histoire de Fauve… Obligatoirement je ne pouvais pas ne pas être tentée !

Après mes souvenirs, Sensitifs est le premier roman de Célia et je suis contente de pouvoir dire que pour un premier récit, c’est vraiment pas mal du tout. J’ai apprécié l’histoire, le thème, le style et les personnages.

La plume de Célia était très agréable à lire. Au début, trouver son style sans en faire trop n’est pas une chose facile. Hors ici, les phrases sont justement dosées et bien tournées. Les chapitres sont très courts et rendent l’histoire dynamique sans que leur longueur ne coupe la lecture. Si certains lecteurs ont trouvé que l’histoire était lente à démarrer, le découpage en chapitre très courts fait, pour moi en tout cas, qu’il n’y a pas de lenteur. J’ai apprécié que Célia prenne le temps de poser son cadre : présenter les personnages et le mode de vie des Sensi. Pour moi, c’est important de suivre les héros dans leur quotidien au début d’un livre. C’est ce qui fait que l’on s’attache aux personnages (ce n’est que mon avis) et qu’on comprend leur fonctionnement.

La seule chose qui m’a un peu chiffonnée en termes « d’écriture », c’est la rapidité avec laquelle la fin de l’histoire, le « combat final », a été traitée. J’ai trouvé cela assez brusque car cela contraste un peu trop avec la structure du reste du récit. C’est quelque chose que j’ai vu venir au fil de ma lecture car je voyais les pages défiler à grande vitesse. Comme le livre est assez court, fatalement la fin allait être un peu expédiée. Globalement, c’est le seul « reproche » que j’ai a faire sur ce roman, car je suis restée sur ma faim à la fin (c’est beau comme phrase !) même si j’ai apprécié tout le reste.

J’ai aimé Fauve, l’héroïne, que j’ai trouvé très humaine. On peut facilement s’identifier à elle. Loyale et fidèle, elle tente l’impossible pour retrouver son frère disparu, quitte à donner accidentellement un coup de pied dans la fourmilière. En chemin, elle rencontre Amos, l’inconnu, l’étranger venu d’ailleurs, perçu comme le diable par les membres de la communauté Sensi. Au fil des pages, on apprend à découvrir ce second personnage et on se prend d’affection pour lui assez rapidement car les apparences sont souvent trompeuses.

Malgré la « faible » longueur du récit, l’auteure a réussi à développer d’autres personnages qui ont réussi à faire leur place, comme Pierre et Lila, les compagnons de route des deux héros.

Enfin, si j’aime apprécié cette lecture, c’est également pour le message que l’auteure cherche à faire passer à travers Sensitifs. En effet, dans ce monde, Sensis et Toxis s’opposent. Les premiers sont allergiques à la pollution et au nouvelles technologie. Ils vivent de façon simple à l’écart du reste du monde et dans le respect de la nature. Les Toxis, eux, sont considérés comme toxiques par les Sensi et vivent leur vie… comme vous et moi. De quoi nous faire réfléchir sur les dangers que comprend notre mode de vie actuel et l’impact que l’homme a sur la nature et notre avenir.

Au final, je ne regrette absolument pas ma lecture et je trouve que ce premier roman est très réussi. Tout est là : une plume agréable à lire, des personnages attachant qui tiennent la route et une piste de réflexion une fois la dernière page lue… C’est un beau mélange pour passer un bon moment. Toutefois, « ma note » (pour ce qu’elle vaut…) aurait été plus élevée si la fin avait été plus détaillée, conformément au reste du roman, quitte à proposer un livre un peu plus long.

Actuellement, j’ai constaté que le livre n’était pas disponible sur amazon. Je vous conseille de jeter un œil régulièrement afin de pouvoir guetter le réassort.

Prenez soin de vous.

Me laisser un petit mot ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.