Warcross T.1 de Marie Lu

Titre : Warcross T.1

Auteur : Marie Lu

Maison d’éditions : Pocket Jeunesse

Genres : Young Adult, Science fictio

Date de parution : 4 janvier 2018

Dates de lecture : début janvier 2019

Nombre de pages : 416

Prix : 18.50€

ISBN : 978-2266274784

 

 

 

***

Le résumé :

La vie est dure pour Emika, 18 ans, criblée de dettes, et qui survit comme chasseuse de primes dans les entrailles de Manhattan. Aussi, bien décidée à fuir cette réalité, la jeune femme chausse ses lunettes connectées et plonge dans l’univers fantastique du jeu en réseau le plus incroyable jamais inventé : Warcross. Mais quand elle pirate la finale du grand tournoi de l’année, elle est repérée par l’intrigant créateur du jeu : Hideo Tanaka, un jeune et beau génie dont les fans se comptent par millions. Emika sent pourtant que les intentions d’Hideo dépassent le cadre de Warcross et pourraient bien faire vaciller la frontière fragile entre réel et virtuel…

 

Lire la chronique de Legend T.1 de Marie Lu.

Mon avis :

Je connais Marie Lu depuis très longtemps, car Legend, une saga mettant en scène un univers dystopique où l’armée a pris le pouvoir, est une histoire que j’avais beaucoup apprécié. J’étais donc très contente de pouvoir retrouver l’auteure dans une nouvelle saga. Après avoir laissé passer Young Elite suite l’abondance d’avis et d’engouement de la part des lecteurs sur le net et cela a été pareil avec Warcross. Devant l’avalanche de pub et d’avis, j’ai fait une overdose et ai décidé de tenter ces lectures une fois que la frénésie serait passée. Comme ce moment est venue, j’ai décidé de sauter le pas et je ne l’ai pas regretté.

Dans Warcross, l’auteure nous propose quelque chose d’assez différent par rapport à ces deux premières histoires et ce n’est pas plus mal. Ici, place au monde virtuel avec Warcross, un jeu qui a révolutionné l’univers dans lequel vit Emika.

Si je ne suis pas une grande amatrice de jeux vidéo, je dois dire que le résumé et l’approche choisis par Marie Lu me faisaient très envie.

Durant ma lecture, j’ai eu le sentiment de retrouver une sorte de « mix des genres« . En effet, on retrouve cet aspect un peu dystopique puisque Warcross est pour certains une manière de rendre sa vie meilleure car la réalité ne les satisfait pas et en même temps on n’a cet aspect un peu « super héros » avec les possibilités qu’offre le jeu vidéo.

Enfin, la construction du récit m’a par moment fait penser à de la romance, car Emika est une héroïne criblée de dettes et elle rencontre, suite à une boulette qu’elle a commise,  Hidéo, un jeune milliardaire canon et surdoué. Le marché qu’ils vont conclure m’a beaucoup fait penser aux romancex contemporainex que l’on croise depuis un certain temps sur le marché. Je m’excuse si vous ne comprenez pas trop ce que je veux dire, mais si vous lisez le roman, vous verrez vite de quoi je veux parler. Aimant la romance, ce procédé ne m’a pas dérangée, mais simplement un peu déroutée, car nous sommes très loin de Legend.

Puisque nous avons abordé la question du récit, autant continuer. J’ai adoré retrouver la plume de Marie Lu. J’ai trouvé le rythme très bon, dynamique juste ce qu’il faut, et le style de l’auteure est simple mais fonctionne à la perfection.

Pour ce qui est des personnages, même si certains sont beaucoup plus développés que d’autres, on s’attache facilement à tout le monde et notamment aux deux héros : Emika et Hidéo. Emika, malgré son « métier » de chasseur de prime, possède un très bon fond. Son passé est assez compliqué et à la mort de son père durant son adolescence, la jeune fille s’est retrouvée livré à elle-même et à fait ce qu’il fallait pour survivre. Même si elle fait de mauvais choix, souvent à contre cœur, elle n’hésite pas à venir en aide aux autres. L’auteure a très bien réussi à nous décrire les pensée et les sentiments des personnages. S’attacher a elle était donc une évidence (dans mon cas).

Pour ce qui est de Hidéo, c’est un personnage plus difficile à cerner car le lecteur n’a pas accès à ses pensées. Cela ne l’a rendu que plus intriguant et « attirant », d’autant que le découvre à travers le regarde d’Emika. Cependant, plus l’histoire avance et plus le personnage se dévoile, et pas toujours de la manière qu’on l’imagine. Hidéo m’a vraiment beaucoup surprise dans ce premier tome et j’ai hâte d’en savoir plus.

Oui, l’auteure est très sadique puisque les révélations sont faites progressivement durant tout ce premier tome, jusqu’au ce que l’on arrive au point de non retour : la fin ! J’ai trouvé les dernières pages très surprenantes et je n’ai rien vu venir. Personnellement, quand j’ai refermé le roman, j’ai dû refaire l’histoire dans ma tête en y ajoutant les éléments de la fin et plein de passages se sont révélés très différents quand j’ai eu tous les éléments en main. J’adore quand les choses se passent ainsi après lecture, quand il faut faire ce travail de revisionnage pour que tous les éléments d’une histoire se mettent en place, comme une énigme à résoudre.

Vous l’aurez compris, l’auteure a une fois de plus réussi à m’embarquer dans son histoire. C’était frais et dynamique, les personnages étaient très attachant et la fin nous laisse plein d’impatience et nous donne matière à réfléchir. Bref, je vous recommande vivement ce livre.

Prenez soin de vous (et meilleurs vœux pour 2019 !).

 

One thought on “Warcross T.1 de Marie Lu

Me laisser un petit mot ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.