Crois en moi d’Elodie Solare

Titre : Crois en moi

Auteur : Élodie Solare

Maison d’éditions : Hugo roman, collection « New Romance »

Genres : romance, romance contemporaine, new romance

Date de parution : 13 septembre 2018

Dates de lecture : du 3 au 5 septembre 2018

Nombre de pages : 587

Prix : 7.60€

ISBN : 978-2755636574

***

Le résumé :

Comment retrouver quelqu’un dont on ne sait rien… ou presque ?

Romane, reporter de guerre à la chevelure flamboyante, voit sa vie bouleversée le jour où elle perd son meilleur ami et cameraman, Max, alors qu’elle fait un reportage pendant un cessez-le-feu à Raqqa, en Syrie.

Coincée pendant plusieurs heures sous les décombres, elle va connaître l’expérience la plus forte de sa vie. Quand le calvaire prend fin, c’en est un autre qui commence : qui est cet inconnu qui l’a sauvée ? Comment cela a pu être si intense entre eux alors qu’elle n’a même pas vu son visage ?
De retour à Paris, Romane se rend rapidement compte que les clefs de l’énigme syrienne lui échappent, et que les mensonges de certains l’empêchent de découvrir la vérité.

Mon avis :

J’attendais ce roman avec impatience tant le résumé m’avait plu. Je trouvais le thème abordé très intéressant et propice à l’émotion. J’ai donc attaqué ce livre avec enthousiasme et l’ai fini en trois jours. Si j’ai apprécié ma lecture, je dois dire que je m’attendais à quelque chose de différent et d’un peu plus intense.

J’ai vraiment beaucoup aimé le début du roman, la rencontre entre Romane et le mystérieux sauveur ainsi que l’attaque de Raqqa. Cette partie là du livre était très bien décrite et riche en émotions, à tel point que l’on s’y serait presque cru. Je n’ai eu aucun mal à me mettre a la place de l’héroïne et cela malgré le fait que je ne me sois jamais retrouvée dans ce genre de situation.

Pour ce début de l’histoire, qui prend quand même pas mal de place, j’ai vraiment été bluffé par l’auteure. Cependant, je dois avouer que la suite du roman, le retour en France – je crois bien que ça se passe là bas ?? – m’a un peu « déçue ». J’y ai retrouvé moins d’émotion qu’au début et je n’ai pas forcément apprécié tous les personnages que l’on découvre au fil du livre. J’ai trouvé la relation entre Romane et Guillaume très bateau – j’avais envie de dire au mec de laisser tomber… franchement… – et je n’ai pas du tout apprécié Quentin, que j’ai trouvé irréfléchi, gonflé et égoïste. Il possède une personnalité à laquelle je n’ai pas du tout adhéré, même si Élodie Solare a essayé de le rendre sympathique à la fin. D’ailleurs, la relation qu’il entretient avec Marie, l’amie de Romane, est un non sens (pour moi). J’ai trouvé que la demoiselle avait un problème avec ses sentiments et sa façon d’envisager une relation et  vu comment les choses se déroulent dans le livre, je ne suis pas très optimiste quant à leur avenir. Ainsi, je dois bien l’avouer, je n’ai pas été très emballée par l’entourage de l’héroïne.

Pour ce qui est de Aaron, le cousin de Quentin, je l’ai bien aimé mais j’ai trouvé son histoire un peu bancale. Je ne sais pas vraiment comment l’expliquer mais, selon moi, le début du roman cachait une grande partie de la réalité du personnage. Du coup quand certains éléments de sa personnalité ont été révélés, je les ai trouvés trop décalés par rapport au début du bouquin.

Autre aspect qui m’a un peu dérangée dans ce personnage, c’est sa relation avec Dieu. Personnellement, je suis agnostique. Je crois en plein de choses comme l’amitié, l’amour, ou le fait que l’homme soit capable de très belles choses, etc., mais je ne crois pas en une entité supérieure, quelle que soit la religion. Je suis trop terre à terre et j’ai une conception de la croyance assez particulière. Pour moi, croire un dieu, c’est croire sans rien attendre en retour et sans avoir de preuve de l’existence du divin. Il ne doit pas y avoir d’intérêt quand on parle de religion (selon moi) et c’est ce qui me bloque avec Aaron, car il s’est tourné vers Dieu dans un but bien précis et (pour moi toujours) ce n’est pas ainsi que je conçois les choses et je trouve que cela en dit pas mal sur lui.

*Certains me diront que c’est facile parce que je ne crois pas, mais c’est aussi parce que je n’arrive pas à ne pas avoir d’attente que je refuse de m’aventurer sur ce terrain, car je ne croirais pas pour de bonnes raisons. Pour moi, avoir la foi c’est très compliqué et j’admire ceux qui y arrivent.  Je ne sais pas si je me suis bien faite comprendre et j’espère n’avoir vexé personne, car ce n’est pas du tout le but de cette explication. Ma manière de voir les choses m’est personnelle et ce n’est en aucun cas une vérité générale ! C’était juste pour vous expliquer ce qui m’a dérangée chez Aaron. Après, chacun est libre de penser comme il l’entend !* 

Pour dire quelques mots concernant Romane, l’héroïne, je l’ai beaucoup apprécié. Elle a vécu des choses très difficiles et a tout fait pour s’en sortir. J’ai aimé ses valeurs, ses réactions et le fait qu’Élodie Solare en ait fait un personnage touchant, humain et très réaliste. La seule chose qui m’a un peu dérangé avec Romane, et j’en ai parlé plus haut, c’est sa pseudo relation avec Guillaume. Je trouve que c’était l’élément de trop dans ce livre et l’écart entre les sentiments de l’héroïne et ses actes (concernant Guillaume) ne m’a franchement pas plu.

Au final, j’ai apprécié ma lecture même si je m’attendais à quelque chose de différent. La plume d’Élodie Solaire était fluide, j’ai apprécié le personnage principal et j’ai trouvé la première partie du roman très addictive et pleine d’émotion. Si vous aimez la romance contemporaine, je pense que celle-ci pourrait peut-être vous plaire.

Prenez soin de vous.

Me laisser un petit mot ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.