Kayla Marchal T.3 – La sources d’Estelle Vagner

Titre : Kayla Marchal T.3 – La source

Auteur : Estelle Vagner

Maison d’éditions : Les éditions du chat noir, collection « Cheshire »

Genres : Fantastisque, Urban Fantasy, Young Adult

Date de parution :  6 juin 2018

Dates de lecture : du 24 au 25 juillet 2018

Nombre de pages : 340

Prix : 19,90€

ISBN : 9782375680803

***

Le résumé :

Kayla est en route avec ses compagnons pour trouver la Source et acquérir un pouvoir qui lui permettra de vaincre Aymeric, le roi des polymorphes, une bonne fois pour toute et ainsi stopper ses réincarnations.

Mais les difficultés sont nombreuses : maitriser cette force instable, consoler une sœur éplorée, apaiser un renard blessé et surtout apprendre à dire adieu.

Car en plus de livrer son plus grand combat, Kayla, pour tenir sa promesse et restituer l’énergie confiée jadis par la déesse, devra accepter son sacrifice. Et bien plus encore…

Lire la chronique du premier tome.
Lire la chronique du second tome. 

Mon avis :

Comme vous le savez très certainement si vous avez lu mes chroniques sur les deux tomes précédents, j’ai une affection toute particulière pour cette saga-ci. J’ai lu le premier opus le jour de sa sortie en 2016 et si je pensais aimer cette saga, je ne m’étais pas pour autant attendue à un tel coup de cœur. C’est donc avoir joie – et tristesse – que je vous rédige cet avis, car pour moi tout s’arrête là et il ne me reste plus qu’à attendre qu’Estelle Vagner nous concocte une nouvelle histoire.

Il est assez difficile pour moi de parler de ce tome trois, d’une part parce que je ne veux pas spoiler et d’autre part parce que cette lecture a été riche en émotions.

Nous retrouvons Kayla et sa bande là où nous les avons laissé. Pour moi, l’auteure s’est véritablement concentrée sur notre héroïne avec ce tome-ci, puisque nous avons finalement assez peu de retours sur les pensées intérieures des autres personnages. Comme le narrateur n’est autre que Kayla, il est difficile d’avoir le ressenti de ses compagnons et pour ce tome-ci, c’est quelque chose qui m’a un peu manqué, même si l’auteure comble se manque d’une habile façon dans la seconde moitié du livre.

Je voudrais d’ailleurs parler de la construction de ce tome-ci, qui diffère vraiment de tout ce que j’ai pu lire jusqu’à présent. L’histoire suit son cours durant la première moitié du récit. Les chapitres sont toujours courts et s’enchaînent aussi rapidement que dans les deux autres tomes. Durant cette phase, la tension ne cesse de monter jusqu’à ce que le point de non retour ne soit franchi. A partir de là, les points de vue se multiplient, tout comme les flashback et malgré les actions et les réactions, le lecteur reste dans le flou jusqu’à la fin.

Si j’ai longtemps était dans l’attente au début, j’ai cru « mourir »  tellement l’auteure s’amuse à jouer avec nos nerfs à partir de la seconde partie du livre. Estelle Vagner sait ce que je pense de ses méthodes sadiques (rire) et je ne la remercie pas pour les mauvais tours qu’elle s’est amusée à jouer. Comme quoi, rien n’est acquis et un revirement n’est jamais impossible, car oui, si les personnages n’ont cessé de nous surprendre dans les tomes précédents, et ils restent sur leur lancée dans ce dernier opus. Connaissant l’auteure, on s’attend à une trahison, à un événement inattendu…. mais certainement pas à CA ! C’était à la fois beau, magistral, triste, énervant, et … surprenant ! A tel point que j’ai dû relire plusieurs fois certains passages pour être sûre d’avoir bien compris ce que je venais de lire.

Donc vous l’aurez compris, pour moi ce tome trois est une réussite. Là où certains auteurs mettent le paquet dans le tome un et s’épuisent petit à petit, Estelle Vagner n’a rien lâché et ses personnages et son intrigue ne perdent rien en qualité, et cela jusqu’à la fin. Mention spéciale à son imagination débordante qui a permis toutes ses surprises (bonnes ou mauvaises), la création de si belles personnalités (#KaylaForEver) et d’une telle intrigue. La fin est comme elle devait être, même si j’ai quand même un petit pincement au cœur qu’en j’y pense. Mais connaissant l’auteure, je m’estime heureuse (ahah, oui Estelle est un monstre et je ne suis pas la seule à le dire, elle l’avoue elle-même !).

Je m’excuse si cet avis est un peu brouillon. J’ai beaucoup de mal à organiser mes idées et en même temps je préfère donner un avis maintenant avant que mes impressions ne filent. Si je suis partie dans des délires incompréhensibles, alors je m’excuse et vous renvoie à mon avis concernant les deux premiers tomes. Retenez simplement ceci : c’est bien écrit, l’héroïne est touchante et le récit est plein de surprises !

Prenez soin de vous.

Me laisser un petit mot ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.