Les héritiers T.2 – Le prince brisé d’Erin Watt

Titre : Les héritiers T.2 – Le prince brisé

Auteur : Erin Watt

Maison d’éditions : Hugo Roman, collection « New Romance »

Date de parution : 1er février 2018

Dates de lecture : 11 février 2018

Genres : Romance, young adult, romance contemporaine

Nombre de pages : 380

Prix : 17€

ISBN : 978-2755634822

***

Le résumé :

Reed Royal a tout. Il est beau, riche et possède une position sociale enviée de tous. Dans son école où ne sont admises que les familles de l’élite locale, les filles lui courent après et les garçons rêvent d’être comme lui.

Et, pourtant, personne ne l’intéresse en dehors de sa famille. Mais ça, c’était avant l’arrivée d’Ella.
Ce qui avait mal commencé à l’arrivée de la jeune protégée de son père se transforme en quelque chose de radicalement différent. Un besoin de l’avoir près de lui, de la protéger.

Or, à cause d’une erreur idiote, Ella va s’éloigner. Le chaos s’installe chez les Royal, et le monde de Reed s’effondre. Ella ne veut plus avoir affaire avec lui. Elle pense qu’ils ne font que s’autodétruire. Et si elle avait raison ? Secrets, trahisons, ennemis. Des situations jusque-là inconnues pour Reed. S’il veut récupérer sa princesse, Reed va devoir lui prouver qu’il est un type bien.

Lire ma chronique du tome précédent.

Visionner l’avis vidéo du tome précédent.

 

Mon avis :

Un grand merci à Magali et à Hugo Roman pour l’envoi de cette suite tant attendue !

J’étais ravie de pouvoir retrouver Ella et la famille Royal. Malgré la controverse dont La princesse de papier fait l’objet, j’avais adoré ce premier tome. Aussi, j’étais très impatiente de découvrir le contenu du Prince brisé !

Si j’ai un petit peu moins aimé ce tome deux par rapport au premier, j’ai été ravie de voir que le style de l’auteure et l’histoire étaient toujours aussi addictifs. Cette fois-ci, nous suivons le point de vue de Reed, en plus de celui d’Ella. Quand j’ai su cela, je dois dire que j’ai eu peur. En effet, j’avais peur que le fait d’être dans les pensées de Reed « casse » un peu l’image du personnage. Hors, cela n’a pas été le cas. Ce point de vue est même essentiel pour la suite de l’histoire, car il permet au lecteur d’avoir toutes les cartes en main pour comprendre l’avancée de l’histoire.

D’un point de vue stylistique, je suis donc toujours autant emballée par ce que propose Erin Watt.

Après, je dois dire que j’ai un peu moins apprécié ce tome car d’autres secrets sont révélés dans Le prince brisé. J’ai trouvé que ces secrets, aussi peu glorieux que ceux présents dans le tome un, commençaient à faire un peu trop pour moi. Deux ou trois personnes « brisées » – et faisant des débilités aussi grosses qu’elles – dans une famille passent encore, mais que TOUT le monde soit esquinté, cela commence à faire trop. Ainsi, j‘ai été déçue par Gidéon et Easton, car leur attitude et certaines de leurs actions étaient en trop pour moi. Si ils étaient les deux frères qui apparaissaient comme les plus raisonnables dans le premier livre, clairement ce n’est plus le cas.

A cause de cela j’ai plusieurs fois levé les yeux au ciel car même certains secrets étaient déjà pas terribles avant, ils passaient car ils étaient des exceptions. Donc le fait d’en rajouter encore des couches dans ce tome deux était, selon moi, « too much ».

Du coup, pour cet aspect-là de l’histoire, il y a des chances que ce tome deux ne plaise pas trop aux lecteurs n’ayant pas été convaincus par le premier volume.
Après, j’ai été ravie car Reed évolue dans le bon sens durant tout le roman, là où ses frères se cassent la figure.

Passez la seconde partie, les choses s’accélèrent et j’ai pu oublier  Gidéon et Easton. J’étais enfin à fond dans ma lecture. Tout s’enchaînait à vitesse grand V et je n’ai pas pu lâcher le bouquin avant de l’avoir terminé.

La fin de ce second tome m’a juste laissé sans voix. Nous n’avons pas une, mais deux révélations/actions fracassantes qui nous sautent dessus. La première était déjà énorme et, dans les dernières lignes, l’auteure nous offre quelque chose de complètement inattendue et de dingue ! En refermant Le prince brisé, je n’avais qu’une seule envie, me jeter d’un pont tellement je mourais d’impatience à l’idée de lire le tome trois. Cette fin est l’une des plus sadiques que je n’ai jamais lu !

Vous l’aurez compris, malgré le problème que j’ai eu avec les soucis glauques qui se sont accumulés dans ce second tome « grâce » à Gidéon et Easton, j’ai passé un très bon moment de lecture. Ella et Reed étaient plus présents et attachants que jamais et la fin proposée par Erin Watt est tout simplement horrible. On ne peut que devenir accro et impatient en lisant les dernières pages !

Et vous? Avez-vous lu Les héritiers?

Prenez soin de vous.

Me laisser un petit mot ?