Shades of Magic T.1 de V. E. Schawb #PLIB2018

 

Titre : Shades of Magic T.1

Auteur : V. E. Schwab

Maison d’éditions  : Lumen

Date de parution : 8 juin 2017

Dates de lecture : du 3 au 5 octobre 2017

Genres : Fantasy, Fantastique, Young Adult

Nombre de pages : 508

Prix : 15€

ISBN : 978-2-371-02116-7

***

Le résumé :

Un autre monde vous attend, là, de l’autre côté du mur…

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

***

Mon avis :

Face à l’engouement qu’a suscité ce premier tome, j’étais très impatiente, comme beaucoup de monde, de découvrir ce roman. Verdict? Si j’ai bien aimé, je dois quand même avouer avoir été assez déçue par cette histoire.

Il faut dire que mes attentes étaient très très élevées, à cause des retours plus que positifs qui ont fleuri sur la toile avant et après la sortie française.

Malgré ma déception et certains points négatifs, j’ai quand même compté des choses positives qui me donnent envie de lire la suite.

Tout d’abord, j’ai vraiment beaucoup aimé la plume de Victoria Schawb. Le rythme de son récit était soutenu et très « cohérent ». Des questions surgissaient régulièrement durant la lecture, mais les réponses venaient très rapidement combler ma curiosité. Tous les éléments concordaient parfaitement entre eux, ce qui témoigne d’un réel travail de réflexion lors de la rédaction et de la constitution du squelette du récit de ce premier opus. J’ai adoré cette précision.

Cependant, dans la construction de ce roman, j’ai regretté le fait que les deux protagonistes mettent beaucoup de temps à se trouver. J’ai été dans l’attente jusqu’à ce que Kell et Lila se rejoignent, ce qui a engendré pas mal de frustration pour moi. Si l’auteure préparait le terrain avant que les personnages ne se rencontrent, ce que je peux comprendre, j’ai quand même trouvé le temps long et c’est ce qui fait que je n’ai pas lu ce roman aussi vite que je l’aurais pu.

J’ai également regretté que l’action finale, la confrontation entre les héros et leur ennemie, ait été aussi rapide. Vu le rythme très soutenu ou se mêlaient rebondissements et révélations, je pensais que l’auteure prendrait plus de temps pour décrire la lutte de Kell et Lila. Cela m’a laissé un coup de « trop peu », car tout était réglé en quelques pages à peine.

En ce qui concerne les personnages, je suis assez mitigée. J’ai vraiment beaucoup aimé Kell, que j’ai trouvé drôle et attachant, mais je n’ai pas aimé Lila. C’est une personnalité que j’ai eu du mal à comprendre au niveau de ses choix et de ses réactions qui manquairnt parfois de logique – pourquoi vouloir aller à tout prix dans un monde à moitié détruit et vide en sachant qu’il n’y aura pas de retour en arrière possible alors qu’on a le choix? -. De plus, je l’ai trouvé égoïste, assez instable et possédant un mauvais caractère. Vu les avis, Lila m’a beaucoup déçue. Je ne m’attendais pas à découvrir un personnage important aussi antipathique (de mon point de vue en tout cas elle l’est) dans un roman qui remporte autant de succès.

De plus, la relation entre Kell et Lila ne m’a pas convaincue du tout. La présence d’un semblant de début de romance sortant de nulle-part qu’il y a entre les deux personnages m’a beaucoup dérangée. J’ai trouvé cela extrêmement maladroit et curieux, quand on voit la qualité du reste de l’histoire, dont les éléments sont globalement très bien amenés. J’ai trouvé cela abrupt et pas du tout justifié. En gros, Lila embrasse Kell sans raison et sans aucun signe d’affection préalable. Vu la façon dont Victoria Schwab a présenté les choses, j’aurais préféré que Lila et Kell s’en tiennent à une simple amitié, ou que leur affection évolue plus progressivement. J’adore la romance, mais vouloir en mettre à tout prix peut gâcher l’histoire si elle est inutile à l’histoire ou mal amenée.

Après, je reconnais que l’univers mis en place est intéressant et originale, mais vu tout ce que j’entendais, je m’attendais à ce qu’il soit davantage détaillé et mis en avant. Cependant, malgré la présence de ces éléments qui ne m’ont pas convaincue, la fin de ce tome un et mon attachement pour Kell me donnent envie de lire la suite avec plaisir. Seulement, ma lecture se fera sans toutes les attentes que j’avais pour le premier opus.

Prenez soin de vous.

Ce roman est nominé au Prix littéraire de l’Imaginaire 2018 : #PLIB2018

Me laisser un petit mot ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.