Une semaine dans tes bras de Patricia Preston

Titre : Une semaine dans tes bras

Auteur : Patricia Preston

Maison d’éditions :  J’ai lu pour elle, « Sélection bonheur »

Date de parution : 04 octobre 2017

Date de lecture : 14 novembre 2017

Genre : Romance contemporaine

Nombre de pages : 279

Prix : 5.50€

ISBN : 978-2-290-13791-8

***

Le résumé :

La nouvelle est tombée comme un couperet : la fondation Royal Oaks ne financera plus le centre de soins où travaille le Dr Marla Grant. Mandatée par l’équipe médicale pour plaider leur cause auprès de Carson Blackwell, l’implacable magnat qui a pris cette décision arbitraire, la jeune femme s’envole pour la Californie, anxieuse. Car elle connaît Carson. Six ans plus tôt ils se sont séparés au terme d’une amourette de vacances, mais Marla était enceinte et Carson n’a jamais su qu’il avait une fille. Plus que jamais vulnérable face à cet homme intransigeant qui jongle avec les milliards, Marla se retrouve entraînée dans un univers de luxe diamétralement opposé au sien, tiraillée entre sa mission, la volonté de préserver son secret, et le désir torride que Carson éveille toujours en elle…

Mon avis :

Un grand merci à Myriam et à la maison d’édition J’ai lu pour cet envoi.

Il est assez difficile pour moi de vous parler de ce roman, car j’en garde un souvenir assez vague. Pour ce qui est de mon ressenti, j’ai une impression d‘insatisfaction et de frustration, quand je repense à ce bouquin. Ainsi, je ne peux qu’énoncer certains points techniques que j’avais relevés en lisant ce livre et faire quelques déductions à partir de ces derniers.

Je me souviens que ma lecture a été fluide et très rapide, agréable dans l’ensemble. C’est le genre de roman à lire quand on n’a pas envie de se prendre la tête.

De plus, la formule choisie par l’auteure est quelque chose qui fonctionne. Cependant, du fait de son succès, ce schéma a déjà été vu ailleurs : une femme qui doit renouer avec un ex très riche pour X raison et qui doit lutter contre son attirance pour lui lors de leurs confrontations. Finalement, les choses se compliquent car l’ancien couple est amené à se côtoyer plus que prévu et que l’homme découvre que son ex a eu un enfant de lui…

C’est une histoire simple, peut être trop. Je pense que Patricia Preston aurait pu ajouter quelques éléments perturbateurs à cette histoire afin de la pimenter un peu : un ex jaloux qui vient compliqué les choses, un maître chanteur, une vengeance…

Malgré cette formule accrocheuse, le fait est que l’auteure est beaucoup restée en surface. Cela a contribué au fait qu’une distance se soit installée entre moi et les personnages. Certains faits étaient prévisibles et manquaient de crédibilité, car tout était beaucoup trop simple. Patricia Preston n’a pas pris, à mon sens, assez de temps pour poser son cadre et ses personnages. Ainsi, le développement des sentiments entre les deux héros se fait de façon plutôt brutale au lieu d’être progressif.  Dans ces conditions, je n’ai pas cru à leur histoire. Un amour ou une attirance vieille de six ans ne suffit pas pour tout résoudre, contrairement à ce que l’on constate dans ce roman.

Au final, j’ai peu de choses à exprimer de plus sur ce livre, car mes souvenirs sont assez flous. Je peux seulement dire que malgré un schéma prometteur, même si déjà utilisé, l’auteure n’a pas assez approfondi les choses et a, selon moi, choisi la facilité. Après, si vous voulez découvrir un roman facile à lire et très léger, il vous plaira peut-être.

Prenez soin de vous.

Me laisser un petit mot ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.