[Trilogie] L’épopée de Xylara d’Elizabeth Vaughan

 

Titres : L’épopée de Xylara – T. 1 Captive – T.2 Vengeance – T.3 L’élue

Auteur : Elizabeth Vaughan

Date de parution : 2008-2010

Dates de lecture : août 2017

Genres : Fantasy, Romance

Nombre de pages : 507 (T.1), 378 (T.2), 441 (T.3)

Prix : entre 7 et 8€ selon le tome

ISBN : 978-2290005552 (T.1), 978-2290014417 (T.2), 978-2290020265 (T.3)

***

Résumé de Captive :

La guerre fait rage aux alentours de Fort-Cascade. Le roi Xymund a bien du mal à protéger sa citadelle contre l’invasion des Firelandais, de féroces cavaliers. Menés par leur chef, le redoutable Tigre, ils pillent, tuent et poussent à l’exode les paysans. A l’intérieur des murs où la surpopulation menace, la princesse Xylara, demi-sœur du roi, est aussi guérisseuse. Elle soigne les blessés d’où qu’ils viennent et n’hésite pas à braver l’interdiction royale en se rendant incognito au chevet des guerriers ennemis. Jusqu’au jour où Xymund négocie enfin la paix. Il obtient de rester suzerain de son royaume, mais le Tigre exige un tribut : une femme, Xylara. Devenue esclave, elle va devoir se soumettre au barbare qui a désormais sur elle tous les droits…

Résumé de Vengeance (NE PAS LIRE SI VOUS N’AVEZ PAS LU CAPTIVE) :

Xylara, reine de Xy, a accepté de devenir la captive de Keir du Tigre, pour le bien de leurs deux peuples. Et l’amour a fleuri entre la maîtresse-guérisseuse et le puissant seigneur de guerre. Un amour si fort qu’elle lui a désobéi pour le rejoindre et prendre la route de la Grande Prairie avec les soldats firelandais. Mais l’année du Tigre se heurte bientôt à un village fortifié dont la porte est dose. Les Xyians se rebelleraient-ils contre leur nouveau suzerain ? Keir est prêt à raser la place quand Xylara intervient et comprend qu’un péril immense les menace tous : la Grande Peste, qui ne laissera dans son sillage que mort, désolation et trahison…

Résumé de L’élue (NE PAS LIRE SI VOUS N’AVEZ PAS LU CAPTIVE ET VENGEANCE) :

Lara, reine de Xy, a déjà fait face aux pires dangers, I . mais si, dans les bras de Keir du Tigre, Seigneur de guerre des Firelandais, elle a aussi trouvé l’amour, la plus terrible des épreuves reste à venir : le temps est venu pour Lara et Keir de rejoindre la Grande Prairie, patrie de ce dernier. Pour être acceptée, Lara va devoir convaincre l’hostile conseil des Aînés. Intrigues politiques, trahisons, complots… Séparée de Keir jusqu’à la cérémonie finale, Lara va devoir affronter seule ses ennemis. Ses pouvoirs de guérisseuse suffiront-ils pour lui permettre de triompher ?

***

Mon avis :

Je suis ravie de vous partager mon amour pour cette trilogie. Suite a la lecture de cette chronique, il est possible que vous ayez envie de découvrir cette histoire. Si c’est le cas, tant mieux. Cela voudra dire que j’aurais accompli ma mission ! Dans ce cas là, il faut savoir qu’une suite existe, mais qu’elle n’a toujours pas été traduite en français. Cependant, je vous rassure, la boucle et bouclée avec ces trois premiers tomes, car l’histoire de Xylara s’achève avec L’élue. La suite met en avant des personnages secondaires et on peut éventuellement s’en passer (même si c’est triste !).

Je m’excuse d’avance pour mon manque d’objectivité, mais je n’ai que des éléments positifs à vous partager concernant cette histoire.

Tout d’abord, l’aspect formel. J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure. Si elle m’a parue assez anonyme, j’ai quand même trouvé le récit très plaisant à lire. Elizabeth Vaughan prend bien le temps d’amener les choses et de nous faire découvrir ses personnages et son univers sans alourdir le texte. En effet, le rythme est très bon, car le quotidien de Xylara est ponctuée de découvertes et de révélations qui font qu’il est difficile de décrocher. Pour tout vous avouer, j’ai lu ces trois tomes à la chaîne en une poignée de jours tellement j’étais accro !

La raison pour laquelle j’aime autant cette histoire, c’est parce que le fond est aussi attractif que la forme. Si le style est simple et efficace, l’univers créé par Elizabeth Vaughan est complexe – mais très accessible ! -, car le lecteur explore différentes zones géographiques et la culture de deux peuples constamment en conflit. L’héroïne étant obligée d’osciller entre les deux camps, on apprend à découvrir les us et coutumes de chacun et c’est quelque chose que j’ai vraiment A-DO-RE (notamment la culture Firelandaise, je suis juste fan !). Cette histoire à quelque chose de très immersif. J’avais envie d’y être tellement j’arrivais à bien visualiser les choses !  L’évolution se fait progressivement, comme si on était à la place de Xylara, car la découverte est constante. Et comme notre culture se rapproche davantage de la sienne, le lecteur va avoir – normalement ! – les mêmes réactions que l’héroïne face à certains comportements appartenant à la culture adverse.

Outre la richesse de l’histoire, je suis tombée en amour pour les personnages. Ils sont très nombreux, mais tous aussi attachants les uns que les autres. Les caractères sont très différents, mais on ne peut que les apprécier. La culture firelandaise influence fortement les habitudes des personnages appartenant à ce peuple et du coup, malgré leurs différences, ils sont unis par des liens très fort, une gestuelle et des idéaux communs. J’ai adoré voir les membres de cette communauté interagir entre eux.

Et au milieu de tout cela, nous avons Lara, fille de Xy (d’où le nom Xylara) et sœur du roi, qui a été offerte en tant qu’esclave au prince de guerre à la tête de l’armée ennemie afin de préserver la  paix. Les mœurs moins dissolus et la pudeur de son propre peuple font que l’héroïne va se retrouver très vite dépassée face à ce peuple nomade et violent. A cause du décalage entre les cultures, il a été très facile de se mettre à la place de Lara. Au fil de ma lecture, j’ai souvent eu les mêmes réactions que le personnage face à certaines situations. C’était très agréable d’avoir cette proximité, ces émotions en commun et avoir pu accompagner Lara durant tout son périple a été une belle expérience livresque et un apprentissage de tous les instants.

Au final, vous l’aurez compris, je ne peux que vous recommander cette saga si vous aimez la fantasy et les histoires mêlant amour, complot, trahison, assassinat et jeu de pouvoir. L’auteure a très bien travaillé sur tous les aspects de son histoire  et a su inventer toute une culture et un univers. J’ai trouvé cela très impressionnant car c’est un travail de tous les instants puisque chaque mot, chaque geste, démontre les  différences qui existent entre Lara et ses compagnons firelandais. Bref, foncez !

Prenez soin de vous.

2 thoughts on “[Trilogie] L’épopée de Xylara d’Elizabeth Vaughan

    1. Complètement d’accord. Mais je suis très frustrée de voir qu’elle n’est plus éditée et que la suite ne paraîtra probablement jamais chez nous. Tristesse… Bonne relecture !!!

Me laisser un petit mot ?