La revanche de l’amour de Rachel Lacey

Titre : La revanche de l’amour

Auteur : Rachel Lacey

Maison d’éditions : J’ai lu, Sélection bonheur

Date de parution : 6 septembre 2017

Genres : romance, romance contemporaine

Nombre de pages : 313

Prix : 5.50€

ISBN : 978-2290126592

Dates de lecture : du 11 au 14 septembre 2017

***

Le résumé :

Merry a deux passions : soigner les enfants et recueillir les chiens abandonnés. Seulement voilà, sa petite tribu à quatre pattes lui coûte plus, beaucoup plus que ce que lui permet son salaire d’infirmière en pédiatrie. Elle est donc très tentée par la proposition de T.J. Jameson : éducatrice dans un camp de vacances en pleine nature, c’est dans ses cordes, non ? Et rémunérateur ! Il va juste falloir convaincre T.J. d’accepter quelle se déplace avec sa ménagerie chérie – et ce n’est pas gagné. Et puis, Merry a au fond du cœur une crainte diffuse, celle de s’attacher à ce qu’elle va trouver là-bas. Elle qui se refuse à tout engagement…

Mon avis :

Je remercie Charlotte et la maison d’éditions J’ai lu pour cet envoi !

Avec la fin de l’été, j’ai eu besoin de petites romances simples et douces pour affronter le mois de septembre, synonyme de déprime. Aussi, la lecture de La revanche de l’amour tombait à pic.

Cependant, je dois avouer que je n’ai pas été très emballée par cette histoire. Le résumé m’attirait pourtant beaucoup et si j’ai passé un moment  sympathique, cela n’a pas été plus loin.

Les thèmes étaient forts, l’écriture, agréable à lire, mais j’ai vu mon enthousiasme chuter au fil des pages. Malgré le fait que le roman mette en scène les animaux et l’aide aux enfants handicapés, je n’ai été touchée que par Noah, le neveu de T.J., atteint d’une forme d’autisme. Si j’appréciais beaucoup Merry au début, un personnage gentil avec le cœur sur la main, sa façon d’envisager les relations amoureuses, que l’on découvre plus tard dans le roman, ne m’a pas convaincue.  D’une part, je ne suis pas d’accord avec sa façon de penser, mais cela est propre à chacun, d’autre part, j’ai trouvé que cela n’allait pas avec le personnage. Même si on se doute que ça façon de voir les choses a un lien avec son passé, cela est mal expliqué. De ce fait, cette personnalité a perdu, petit à petit, de l’intérêt à mes yeux. Cela n’est peut-être pas l’unique cause de ce phénomène, mais c’est la seule explication que j’arrive à formuler.

Pour ce qui est de T.J., je n’ai pas été attirée par lui non plus. Je ne lui ai trouvé rien de spécial qui le démarque d’autres personnalités masculines que j’ai déjà rencontré dans les romans.

Du coup, ne me sentant pas proche de ce couple, j’ai regardé leur relation évoluer sans éprouver de quoi que ce soit et en sachant à l’avance ce qui allait se passer, car pas mal de choses étaient prévisibles.

Ainsi, la partie romance ne m’a pas particulièrement plu. J’ai été davantage touchée par les enfants handicapés qui ont assisté au camp d’été  et par les chiens recueillis par l’association de Mary.

Si j’ai terminé ma lecture, c’était donc pour connaître le devenir de ces enfants et des animaux. Cependant, même pour eux, j’ai trouvé que certaines choses étaient trop simples. Mary et T.J. ont à faire avec des enfants souffrants de handicaps physiques ou « mentaux » (entre guillemets car l’autisme de Noah en fait simplement un enfant surdoué et on ne peut en aucun cas parler de problème mental pour lui). Certains d’entre eux possèdent un caractère assez difficile du fait de leur particularité. On s’attend donc à ce que le couple ait davantage de difficultés à les gérer, mais cela n’a pas été le cas. A l’instar d’une grande partie du livre, tout se déroule trop parfaitement bien.

De la même manière, la fin assez facile et prévisible met en avant quelque chose qui ne m’a pas plu, car selon moi, tout ne peux pas être pardonné, notamment quand on a fait du mal à quelqu’un au point de mettre une vie en danger. Je comprends que l’auteure et les personnages soient plein de bons sentiments, mais il y a certaines choses qui ne passent pas pour moi et je me suis surprise à lever les yeux au ciel plus d’une fois tellement les choses se passaient trop bien.

Au final, cette lecture a manqué de saveur et de réalisme pour moi. C’était agréable dans l’ensemble, mais il m’a manqué pas mal de choses, notamment car je suis restée assez insensible face aux deux personnages principaux. De plus, si certains thèmes abordés dans cette histoire m’intéressent beaucoup et sont forts, je trouve que l’auteure ne les met pas assez en valeur et les aborde seulement en surface, car tout se déroule parfaitement. Cependant, si vous recherchez une petite romance sans prise de tête, celle-ci pourra peut-être vous convenir, car mon ressenti est loin d’être universel.

Prenez soin de vous.

Me laisser un petit mot ?