Les Hathaway T.5 – L’amour l’après-midi de Lisa Kleypas

Titre : Les Hathaway T.5 – L’amour l’après-midi

Auteur : Lisa Kleypas

Maison d’éditions : J’ai lu pour elle, collection « Aventures & passions »

Genres : Romance, romance historique

Date de publication : 6 septembre 2017

Nombre de pages : 374

Prix : 7.40€

ISBN : 978-2290144510

Dates de lecture :

***

 

Le résumé :

Discrète et authentique, Beatrix Hathaway s’est toujours sentie plus à l’aise dans la nature que dans une salle de danse. Si elle a auparavant participé à la saison londonienne, sa beauté classique n’a pas enflammé les beaux partis de la capitale. Désabusée, la jeune femme s’est persuadée que jamais elle ne rencontrerait l’amour. Pourtant, la plus entêtée des sœurs Hathaway devra-t-elle consentir à épouser un homme ordinaire pour éviter le célibat ?

Lire la chronique de Les ailes de la nuit (T.1).

Lire la chronique de L’étreinte de l’aube (T.2).

Lire la chronique de La tentation d’un soir (T.3).

Lire la chronique de Matin de noces (T.4).

Mon avis :

Je remercie Charlotte et la maison d’éditions J’ai lu pour l’envoi de cet ouvrage, que j’attendais avec grande impatience !

 

C’est avec un pincement au cœur que  je reviens vers vous pour vous parler de ma lecture du dernier opus de la saga Les Hathaway de Lisa Kleypas. Vous le savez maintenant, j’éprouve une affection particulière pour cette série qui a su mettre en scène une famille anglaise excentrique et attachante.

Dans ce tome-ci, nous suivons le dernier membre de la fratrie Hathaway, Beatrix. C’est un personnage qui a beaucoup évolué depuis le début de la saga, puisque cette dernière était une petite fille lorsque Amélia a fait la rencontre de Cam, dans Les ailes de la nuit (t.1).

Comme pour tous les autres tomes de la série, j’ai passé un bon moment de lecture. Cependant, je dois dire que j’ai été un peu déçue en comprenant quelle allait être la tournure des événements. En effet, l’histoire de Beatrix diffère beaucoup du résumé de la quatrième de couverture, qui ne laisse pas du tout présager ce qui se passe dans L’amour l’après-midi. Je m’attendais donc à autre chose. J’ai également était dépitée, car la direction qu’a pris le récit, une direction qui correspond à quelque chose que j’ai déjà vu et qui se révèle assez prévisible. C’était vraiment dommage, car le résumé qui été proposé au lecteur annonçait quelque chose de plus inédit.

Si je mets ces deux éléments de côté, ma lecture a été agréable. J’ai retrouvé avec bonheur tous les personnalités de la saga et j’ai découvert de nouveaux personnages que le lecteur n’avait pas encore eut l’occasion de croiser : le capitaine Christopher Phelan et sa famille.

Si Beatrix, amoureuse de la vie et de la nature, constitue une donnée connue, Christopher Phelan est différent des autres entités masculines que l’on a rencontré dans les tomes précédents. Militaire tout juste à la retraite, il a été marqué par le poids de la guerre et porte en lui les séquelles de la violence qu’il a côtoyée pendant ses années de service. A son retour en Angleterre, sa réadaptation sociale est plus mouvementée qu’il ne le pensait, d’autant qu’il se retrouve confronté à l’agaçante Beatrix Hathaway, une demoiselle qui trimbale des bêtes sauvages lors des rassemblements mondains.

J’ai adoré retrouver l’ensemble des couples de la famille Hathaway. Cependant, je dois avouer que Beatrix n’est pas le membre de la fratrie qui m’a le plus touché. Pourtant, le personnage partait très bien au début de la saga. Mais la direction choisie par Lisa Kleypas pour ce dernier tome a rendu le personnage un peu fade. On est très loin de la jeune demoiselle fougueuse et impulsive qui aurait pu rencontrer des difficultés à cause de sa manie à recueillir des bestioles. Ce trait de caractère est un peu mis en avant, mais pas autant que je l’aurais voulu, puisqu’il n’apparaît pas autant handicapant que dans les opus précédents. Pour moi, Beatrix devait être le personnage le plus excentrique et décalé de la saga, celui qui rencontrerai les difficultés les plus sérieuses d’un point de vue social. Finalement, cela n’a pas été le cas. Après, ce n’est que ma propre vision des choses, ce que j’imaginais. Je pense que c’est cette attente qui fait que j’ai été déçue et ai passé un bon moment sans ressentir autant enthousiasme qu’avec les autres tomes.

Si Beatrix m’a déçue, je dois avouer que Christopher a été à la hauteur de mes attentes. C’est un personnage torturé pour de bonnes raisons et qui a lui aussi du mal à réintégrer le monde qui était le sien avant la guerre. On ne peut donc pas rester insensible. J’ai quand même un petit regret car, à mon sens, ses problèmes se résolvent un peu trop rapidement à la fin du roman. J’aurais aimé que l’auteure amène certaines choses différemment.

Au définitive, si j’ai bien apprécié ma lecture, ce dernier tome m’a quand même un peu déçue et laissée sur ma faim. Le synopsis nous promet un autre contenu que celui que le lecteur découvre dans le roman. De ce fait, certaines attentes que j’avais n’ont pas été comblées. Le personnage principal m’a frustrée, car il a pris une direction plus conventionnelle que celle à laquelle il était normalement destiné. L’auteure aurait dû, selon moi, tirer davantage partie de la différence de Beatrix au lieu d’assagir sa personnalité pour en faire quelque chose de plus banal. Malgré les choix de Lisa Kleypas, qui font perdre de l’originalité à ce roman, j’ai été très satisfaite de sa décision concernant Christopher. C’est un type de personne qu’on ne rencontre pas tant que cela dans les romances historiques et il a été, pour moi, la force de ce dernier opus.

J’ai du mal à croire que cette saga soit finir. J’espère que vous vous laisserez tenter malgré ma petite déception concernant ce dernier tome (autant, cela vous conviendra tout à fait !) car, malgré tout, c’est une série qui mérite son petit succès ! J’attaque maintenant avec plaisir La ronde des saisons, qui se situe dans le même univers, à la même époque et dans laquelle on retrouve certains personnages de Les Hathaway.

Et vous, tentés par Lisa Kleypas? Dites-moi tout !

Prenez soin de vous.

Me laisser un petit mot ?