[Trilogie] L’héritage des Syrénas de Anna Banks

Titre : L’héritage des Syrénas (trois tomes)

Auteur : Anna Banks

Maison éditions : A.d.A, pour la version en français canadien

(ouvrage non édité en France)

Date de parution du premier tome : 2014

Genres : Fantastique, Young Adult, Romance

***

Résumé du tome 1, Poséidon :

Galen est le prince des Syrenes, envoyé à terre pour trouver une fille dont il a entendu dire qu’elle pouvait parler avec les poissons. Emma est en vacances à la plage. Quand elle court et entre en collision avec Galen – litérallement ouch! – les deux adolescents ressentent la connection. Mais il leur faudra plusieurs rencontres, incluant une rencontre mortelle avec un requin, pour que Galen soit convaincu des dons d’Emma. Maintenant, s’il pouvait seulement convaincre Emma qu’elle détient les clés de son royaume…

Résumé du tome 2, Triton : Attention Spoiler !

Emma vient d’apprendre que sa mère est une princesse Syrena perdue depuis longtemps et se bat maintenant avec une crise d’identité. En réalité, elle est un phénomène dans le monde humain et une abomination dans le domaine Syrena. La loi Syrena stipule que tout métis doit être mis à mort. Comme si cela ne suffisait pas, la réapparition de sa mère dans le monde Syrena transforme le deux royaumes, Poseidon et Triton, les uns contre les autres, ce qui laisse Emma avec une décision à prendre. Si elle se conformer à la demande de Galien à demeurer sûre et juste, tout devrait être pour le mieux? Devait-elle prendre tous les risques et sauver un peuple qu’elle n’a jamais connu et qui n’a jamais été révélé ?

Résumé du tome 3, Neptune : Attention Spoiler !

Emma, qui est mi-humaine et mi-syréna, et son amoureux syréna Galen ont besoin de passer du temps ensemble. Seuls. Loin des royaumes de Poséidon et de Triton. Le grand-père d’Emma, roi de Poséidon, leur suggère de visiter une petite ville appelée Neptune. Neptune abrite des Syrénas et des métis. Mais Emma et Galen n’étaient pas venus dans l’objectif de servir d’émissaires de paix entre les Syrénas de la mer et leurs cousins d’eau douce qui vivent sur la terre. Ils n’ont pas cherché à rencontrer un charmant métis du nom de Reed qui a du mal à cacher ses sentiments envers Emma. Et ils n’avaient surtout pas l’intention de se retrouver au coeur d’une lutte de pouvoirs qui menace non seulement leur amour, mais aussi leurs royaumes océaniques.

***

Mon avis (garanti sans spoil !!):

J’ai découvert cette histoire par hasard, il y au moins deux ans. Je cherchais des histoires à lire sur le thème des sirènes et L’héritage des Syrénas était souvent cité. Du coup, quand l’occasion s’est présenté, j’ai lu le premier tome.

Je ne m’attendais à rien de spécial en démarrant cette lecture, pour autant je me suis retrouvée happée par l’histoire et cette dernière s’est révélée être un véritable coup de cœur, surtout les deux premiers tomes, Neptune m’ayant un peu moins convaincue que les autres, même si la fin est juste ce qu’il fallait. L’attente de la suite fut un calvaire à chaque fois !

J’ai aimé cette histoire pour plusieurs raisons. La première, c’est la manière dont Anna Banks a réutilisé le mythe des sirènes, en l’adaptant dans un monde contemporain. J’ai déjà vu ce procédé dans d’autres ouvrages traitant ce thème, comme La déferlante de Michael Buckley, mais l’utilisation des sirènes et leur interprétation sont très différentes, mais tout aussi justes.

J’ai également beaucoup aimé le style de l’auteur. J’avoue qu’il m’a fallu un petit temps d’adaption  – pour anecdote, j’ai mis énormément de temps à comprendre que le terme  « gougounes » désigne les tongs. Je suis un boulet… – , car le français québécois possède un vocabulaire et des expressions qui lui sont propres. Mais une fois passés quelques chapitres, j’ai réussi à faire abstraction des termes inconnus, reconnaissables dans leur contexte, et j’ai pu réellement apprécier la plume d’Anna Banks. Fluide et dynamique, l’auteure nous fait directement rentrer dans le bain, au sens propre et sans mauvais jeu de mot, ce qui fait que le lecteur est sans cesse sollicité, diverti.

Le rythme de l’histoire est très bon et alterne, temps calmes, découvertes, révélations, dangers et actions, afin que l’intrigue se déploie petit à petit et que le lecteur puisse, tout comme Emma, découvrir progressivement et de façon attractive, le monde et le peuple des Syrénas.

Le premier tome de cette saga est davantage centré sur la découverte du peuple de la mer et des personnages, tandis que les deux derniers mêlent d’avantage action et rebondissement. Quel que soit le volume, le lecteur aura sa dose d’amour, d’humour et de révélation !

Pour ce qui est des personnages, je les ai tous adoré, excepté la mère d’Emma. Ne me demandez pas pourquoi, je ne l’ai pas aimé d’entrée sans raison particulièrement valable. Emma est une demoiselle de 18 ans, très maladroite mais attachante. Au début du roman, un accident tragique va remettre sa vie en question, son passé mais également son avenir. Malgré tout ce bazar, Emma sans sort très bien et arrive à rester elle-même malgré tout. Elle en ressortira même plus forte.
En suite, il y a Galen, le mâle de la trilogie. C’est un personnage masculin que j’ai également adoré. C’est un plaisir de voir sa relation avec Emma évoluer, et de pouvoir constater tout ce que cela va changer en lui. Malgré son statut princier, c’est quelqu’un de très accessible qui m’a fait sourire plus d’une fois.

Les autres compagnons de nos deux héros ont également eu une place importante dans cette trilogie. Toraf et Rayna, les fiancés malgré eux, sont un régal. En effet, ils passent leur temps à se chercher des poux pour le plus grand plaisir du lecteur. Ils apportent une bonne touche de légèreté qui est nécessaire à l’histoire, car certains passages sont assez durs. Enfin, le dernier personnage qui m’a marquée est Grom – bof le prénom… -, le frère aîné de Galen et Rayna, le roi triton. Sa position lui complique la tâche à plusieurs reprises et divise son cœur et sa raison. Malgré les épreuves qu’il a traversées dans le passé, il s’efforce malgré tout d’être un bon roi, un homme juste. C’est un personnage que j’admire beaucoup et qu’on voit également évoluer au fil des tomes.

Bref, tout m’a plus dans cette histoire et j’espère vous avoir donné l’envie de la découvrir. Même si elle est très dure à trouver en français québécois, la version numérique est assez facile d’accès. Pour les anglophones, cette trilogie est disponible chez les éditions Fiewel and friends. N’hésitez pas à vous laissez tenter !

 Prenez soin de vous.

2 thoughts on “[Trilogie] L’héritage des Syrénas de Anna Banks

Me laisser un petit mot ?