Sang-de-lune de Charlotte Bousquet

 

 

 

Titre : Sang de lune

Auteur : Charlotte Bousquet

Maison d’édition : Gulf Stream éditeur, collection « Electrogène »

Date de parution : 25 août 2016

Nombre de pages : 320

Prix : 17€

ISBN : 978-2354884161

***

Le résumé :

Alta. Une cité où les femmes sont soumises à l’autorité des fils-du-soleil. Gia, comme toutes les sang-de-lune, doit docilement se plier aux règles édictées par le conseil des Sept, sous peine de réclusion, ou pire, de mort. Impossible d’échapper au joug de cette société où règne la terreur. Pourtant, le jour où sa petite soeur Arienn découvre la carte d’un monde inconnu, les deux jeunes filles se prennent à rêver à une possible liberté. Mais ce rêve est bientôt menacé par l’annonce du mariage de Gia. Le temps presse, elles doivent fuir. Or, pour atteindre ce monde mystérieux qui cristallise leurs espoirs, toutes deux doivent traverser les Régions Libres, un territoire effrayant où cohabitent hordes barbares et créatures monstrueuses, issues de la matière même de l’obscurité.

Mon avis :

Je suis ravie de vous parler aujourd’hui d’une histoire que j’avais hâte de découvrir. L’auteure Charlotte Bousquet commence à faire son petit bout de chemin sur la toile, grâce aux nombreuses parutions qui sont sorties ces dernières années ! Beaucoup de lecteurs la connaissent pour ces autres livres, mais je dois dire que le résumé de Sang-de-lune a tout particulièrement retenu mon attention.

Dans ce monde fantaisiste et futuriste (j’ai l’impression, mais je ne suis pas certaine pour l’aspect futuriste), la société est gouvernée par les hommes, fils-du-soleil et les femmes, sang-de-lune, y ont une place bien particulière. En effet, les fils-du-soleil se méfient des sangs-de-lune comme de la peste. Ainsi, elles occupent les fonctions les plus basses : gèrent la maison – mais pas trop, juste pour effectuer les tâches ingrates -, font des enfants – surtout des garçons – et se doivent d’obéir en tout à leurs époux. Selon les fils-du-soleil, les sang-de-lune porteraient en elles le vice et les ténèbres, raison pour laquelle on doit les guider et les enfermer (dans des gynécées, oui oui !).

Même si la condition de la femme peut faire rager ici, j’étais très intriguée par ce rabaissement assumé que subit le beau sexe dans ce roman. En effet, il ne faut pas se leurrer, même dans notre monde et à notre époque, la femme subit, dans certains pays et cultures, ce genre considération et de traitement. De ce fait, et connaissant son ouvrage Là où tombent les anges qui est également centrée sur la femme, durant la Premier Guerre mondiale, j’étais persuadée que Charlotte Bousquet ferait passer un beau message à travers son histoire. Pour n’avoir pas encore lu ce roman historique, j’ai comme l’impression que l’auteur a à cœur d‘améliorer la condition des femmes, de sensibiliser à travers ses écrits. C’est une idée qui me plaît beaucoup et exploiter ce sujet par l’intermédiaire d’un genre littéraire tel que la fantasy, est à la fois intelligent et original. Sans obligatoirement viser le lecteur, l’auteur arrive à le faire réfléchir sur ce qui se passe dans la vraie vie.

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce roman. La plume de l’auteure est agréable à lire et j’ai adoré découvrir le monde mis en place par Charlotte Bousquet. Dans ce contexte, le lecteur suit Gia, une jeune femme issue d’une bonne famille. Alors qu’elle apprend qu’il lui reste peu de temps avant d’épouser un homme qu’elle sait cruel, sa petite sœur trouve peut-être le moyen de s’enfuir, de quitter se monde de soumission où l’avenir est leur pire ennemi.

Malgré la petite taille de ce one-shot, les personnages sont développés et attachants. J’ai adoré suivre Gia, dabord soumise puis révoltée et sa jeune sœur Arienn qui ne rêve que de liberté. L’auteure prend le temps de poser les bases et la découverte des pratiques et des mentalités s’est faite de façon très enthousiaste, même si on a envie de secouer les hommes, de leur botter les fesses et de se soulever.

Cependant, si j’ai adoré le message que fait passer Charlotte Bousquet, l’univers, l’évolution des personnages et les personnalités créées, j’aurais aimé en avoir plus. Pour moi, la dernière partie de ce roman est peut-être trop rapide. J’aurais vraiment aimé que l’histoire s’étale sur deux ou trois tomes. Même si la fin est celle qui convient, j’en voulais plus en ce qui concerne le cheminement qui amène à la conclusion. J’aurais été ravie de pour voir suivre davantage les personnages et en découvrir plus sur ce monde. Ainsi, certaines personnalités secondaires auraient peut-être pu être plus présentes et « mieux » (?) exploitées.

En gros, j’ai tellement aimé ce roman qu’il m’en faudrait plus ! Malgré tout le fait que la seconde partie accélère considérablement les choses,  on voit très bien où veut en venir l’auteure et la fin est pleine de sens.

Dans tous les cas, je vous recommande vivement ce roman, surtout si vous êtes un homme !

Et vous, avez-vous déjà lu Charlotte Bousquet? Dites-moi tout !

Prenez soin de vous.

4 thoughts on “Sang-de-lune de Charlotte Bousquet

Me laisser un petit mot ?