Sortilège d’Alex Flinn

 

 

 

Titre : Sortilège

Auteur : Alex Flinn

Maison d’éditions : Hachette, collection « Black Moon »

Date de parution : 2009 (n’est plus édité)

Nombre de pages : 331

Prix : 16€

ISBN : 978-2-01-201691-0

***

Le résumé :

Je suis un monstre. Pourtant, autrefois, j’étais le type parfait : grand, beau, riche et… atrocement méchant. Je n’aimais que moi et c’est pour cela qu’un sort m’a été jeté. Je suis devenu une bête difforme, velue, monstrueuse. Il me reste deux ans pour être aimé d’une jeune fille, sinon…
Ceci n’est pas un conte de fées. Mon histoire prend place aujourd’hui, en plein coeur de New York. J’espère que quelqu’un va venir à mon secours.

L’amour saura-t-il me trouver… et me sauver ?

Mon avis :

Enfin, je vous présente mon avis sur ce roman, cette réécriture contemporaine de La Belle et la Bête. C’est un livre qui plaît beaucoup quand j’en parle – virtuellement –  autour de moi. J’ai sauté le pas grâce à ma petite Audrey, bookstagrameuse et blogueuse littéraire. Cette dernière m’a décidée lors d’un live. Suite à cet échange, j’ai directement fouillé pour me procurer ce livre, qui n’est malheureusement plus édité.

J’ai entamé ce roman très peu de temps après l’avoir reçu, car face à l’engouement qu’il suscite, je n’ai pas pu tenir. Résultats, je n’ai pas ou peu lâché ce livre avant de l’avoir fini.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ma lecture. Je trouve que l’auteure nous livre une interprétation belle et moderne de l’histoire de La Belle et la Bête. Elle a su mettre en valeur le message véhiculé par cette très célèbre histoire. Ainsi, les références sont présentes comme des clins d’œil malicieux et servent très bien l’histoire.

Outre l’originalité des choix d’Alex Flinn, le gros point fort pour moi résident en la personne de Kyle (Adrian), la Bête et le personnage principal. J’ai adoré le fait que le point de vue soit celui de la Bête et non de la Belle, cela change agréablement de d’habitude. Conformément à l’histoire d’origine, Kyle est un personnage imbuvable, détestable, au tout début du roman. On a envie de le baffer toute les trente secondes et il m’a fait lever les yeux au ciel plus d’une fois durant ma lecture. Je me disais « avec un personnage pareil, ça part très très mal. Rien n’est bon en lui, tout est à jeter ! ».

Tout l’intérêt de cette histoire réside dans la transformation morale du personnage masculin. L’auteure nous donne accès au moindre pensé de Kyle, faisant ainsi se balader le lecteur à travers un paysage d’émotions. Au fil des pages, j’ai ressenti beaucoup de choses pour le personnage : du dégoût, de la colère, de la pitié, de la peine, de l’affection… pour en arriver à l’admiration. Pour moi, Alex Flinn a accompli un véritable tour de force en effectuant tout doucement ce glissement. Progressivement, Kyle va passer de l’état d’adolescent superficiel, égoïste et cruel à celui d’homme bon, réfléchi et aimant. Un changement radical qui va se faire tout en douceur, à tel point qu’on y croit, tellement que la chose est bien tournée et décrire. J’ai été subjuguée face à cette évolution et face à la profondeur de Kyle, qui est de loin beaucoup plus intéressant que le personnage de la Belle. En effet, Lindy est une personnalité attachante, elle n’est pas autant travaillée que son homologue masculin, ce qui est assez dommage.

Juste pour cette bête, pour Kyle, devenu un homme grâce à Adrian, je vous recommande de lire ce livre si vous parvenez à le trouver. Tout fan de l’histoire de La Belle et la Bête sera comblé par cette réécriture.

Et vous, avez-vous succombé au Sortilège? Dites-moi tout !

Prenez soin de vous.

13 thoughts on “Sortilège d’Alex Flinn

  1. Je n’ai pas lu ce livre mais j’avais vu le film qui m’avait vraiment laissé de marbre pour pas dire que je n’avais pas aimé du coup j’ai jamais eu envie de lire le bouquin… à tort peut-être on dirait ?

    1. Mdr, je te comprends. Quand j’ai vu « la Bête », j’ai éteint le film et je ne suis pas allée plus loin (des cicatrices et des tatouages? Sérieux???? ou sont les poils et les griffes????)… De plus, je pense qu’arriver à retranscrire la personnalité de Kyle à l’écran est juste impossible. En amoureuse de La Belle et la Bête que tu es, il FAUT que tu lises Sortilège, vraiment !

        1. Mais ouais ! Ca n’a rien de monstrueux ou d’effrayant… J’étais tellement déçue… Oui oui ! Il faut ! Franchement, le personnage de la bête est sublime dans ce roman !

          1. XD pour le côté « cul-cul » je ne peux pas te dire, je me suis arrêter pile quand j’ai découvert « la bête ». Heureuse du coup de ne pas avoir poursuivit ahah.

  2. Je n’ai jamais lu le livre, mais j’avais vu le film. Je n’en garde pas un grand souvenir mais il me semble que le film se laissait regarder. Tu me donnes envie de lire le livre qui a l’air beaucoup plus prenant 🙂

    1. Alors j’ai commencé à regarder le film,mais quand j’ai vu comment ils avaient fait la bête, j’ai arrêté. Le peu que j’en ai vu me donne l’impression que l’adaptation ne rend pas justice au roman, donc je pense que tu devrais te laisser tenter. Le personnage principal est tellement riche ! C’est à découvrir ! Bises !

Me laisser un petit mot ?