Sherlock épisode 1 – Une étude en rose de Steven Moffat, Mark Gatiss et Jay

 

 

 

Titre : Sherlock Episode 1 – Une étude en rose

Auteurs : Steven Moffat et Mark Gatiss

Illustrateur : Jay

Maison d’éditions : Korukawa

Date de parution : 9 février 2017

Nombre de pages : 228

Prix : 12,60€

ISBN : 9-782368-524381

***

Résumé :

Rapatrié d’Afghanistan à cause d’une blessure et de troubles psychologiques, le Dr. Watson retrouve un vieil ami de l’époque de la faculté de médecine qui lui présente son futur colocataire. D’un seul coup d’oeil, cette personne devine qu’il s’agit d’un médecin militaire de retour du Moyen-Orient, qu’un de ses proches est victime d’alcoolisme ou encore qu’il est suivi par un thérapeute. Le nom de ce colocataire ? Sherlock Holmes.

Mon avis :

Vous ne le savez peut-être pas, mais je suis une très grande fan de la série Sherlock, qui revisite de façon très contemporaine et « so british » les aventures de Sherlock Holmes et de son acolyte John Watson. Cependant, quand j’ai vu que cette adaptation de la série en manga allait sortir, je n’étais pas très emballée. En effet, vu la couverture, je me suis dit que ce manga allait être un copié-collé de la série et qu’il n’était donc pas forcément utile de se jeter dessus si on avait déjà vu l’adaptation. Du coup, je me l’étais vite sortie de la tête. Les circonstances ont fait que ce manga a finalement atterri dans mes étagères, où il rend très bien, et que j’ai fini par le lire.

Que vous dire? Comme je le craignais, ce manga est bel et bien un copié-collé de la série Sherlock, alors qu’on pouvait s’attendre à quelque chose de mieux, d’autant que Mark Gatiss était au scénario. C’est vraiment dommage, mais je n’ai pas été convaincue du tout, d’autant que les solutions à l’enquête apparaissent dès les premières planches. Pour quelqu’un qui n’a pas vu la série, la réponse est plus facile à trouver qu’elle ne l’est à l’écran. Du coup, déception pour ceux qui ont vu l’épisode L’étude en rose, et déception possible pour ceux qui n’ont pas vu la série, mais qui ont deviné plus rapidement que prévu la solution. C’était assez maladroit de la part des deux scénaristes (selon moi !)…

Ensuite, c’est assez désagréable de constater que le scénario du manga suit bêtement celui de la série. Chaque scène est dessinée à la virgule près. Ainsi, là ou on aurait pu trouver un peu de fantaisie et d’originalité, on se retrouve avec du film en dessin. Ce manga manque cruellement de créativité et de touche personnelle, car seule le format qui accueille l’histoire change. Les graphismes reprennent trait pour trait les traits des acteurs (ou essayent, car parfois c’est assez approximatif) et du coup, même sur ce plan, on perd quelque chose. Durant ma lecture, j’avais sans cesse les images de la série en tête, empêchant ainsi le manga d’exister par lui-même.

Au final, vous l’aurez compris, il s’agit d’un flop pour moi. Concrètement, ce manga a juste été créé afin de faire des rentrées d’argent en profitant du succès qu’a rencontré la série. L’histoire a simplement changé de format, bridant ainsi la créativité des auteurs afin de créer un produit purement commercial pour ce faire de l’argent, en nous servant du réchauffé. Je suis donc très déçue, car il y avait pas mal de pistes à exploiter afin de faire du manga un complément de la série, en mettant en scène d’autres enquêtes n’ayant pas été adaptées par exemple.

Et vous, avez-vous lu le manga ou vu la série? Dites-moi tout !

Prenez soin de vous.

4 thoughts on “Sherlock épisode 1 – Une étude en rose de Steven Moffat, Mark Gatiss et Jay

    1. Ah mais complètement ma Sofie, passe ton chemin, oublie ! Comme le l’ai dit, c’est du copier-coller pur et simple. Donc si tu es accro comme moi à la série (et je sais que tu l’es ahah!), tu peux anticiper le contenu de la page suivante, c’est hyper désagréable ! Donc économise tes sous ! Des bisous.

  1. Je suis une très grosse fan de la série aussi depuis looongtemps maintenant et je ne suis pas du tout étonnée pour le manga… La couverture m’attirait beaucoup mais lorsque je l’ai feuilleté et que j’ai vu que l’intérieur était un exact copié collé de la série, je l’ai reposé direct ^^ Aucun intérêt si c’est pour avoir la même chose que la série mais en moins bien !

    1. Pareil, je suis accro à cette série et je suis tout à fait d’accord avec toi. Cette adaptation n’a aucun intérêt –‘ alors qu’il y avait matière pour faire quelque chose de top ( avec Sherlock Holmes, y a toujours de quoi faire !).

Me laisser un petit mot ?