La faucheuse T.1 de Neal Shusterman

 

Titre : La faucheuse T.1

Auteur : Neal Shusterman

Maison d’édition : Robert Laffont, Collection R

Date de parution : 16 février 2017

Nombre de pages : 504

Prix : 18.90 €

ISBN : 978-2221198674

***

Résumé :

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

MidAmérique, milieu du 3e millénaire. Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu’ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l’art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité.
Mais seul l’un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu’il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de prendre la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l’un contre l’autre bien malgré eux…

Mon avis :

J’ai tellement attendu ce livre ! Depuis Montreuil, je n’avais qu’une hâte, pouvoir découvrir cette histoire. Une fois reçu, je l’ai entamé tout de suite et fini le lendemain. Ainsi, vous devez vous douter de ce que je vais vous dire : cette lecture a été un gros coup de cœur.

J’ai toujours été attirée les histoires de fauche. Avec Moi, Cali, Faucheuse de Sophie Cole, j’avais été comblée et Neal Shusterman continue sur cette lancée!

Cependant, l’auteur va bien au delà de tous ce qui nous a été proposé en matière de fauchage en littérature. En effet, ici, les faucheurs sont loin d’être des créatures surnaturelles aux pouvoirs grandioses, puisqu’ils s’agit en fait d’un corps de métier. On est désigné par un faucheur, suivant un certain nombre de critères, puis on suit une formation au terme de laquelle on passe des tests afin de devenir officiellement une faucheuse. C’est le destin qui attend nos deux personnages principaux, Citra et Rowan. J’ai trouvé cette revisite du « mythe » je ne sais pas si on peut vraiment qualifier la faucheuse comme telle – hyper originale.  Puisque la nature même de cet être diffère complètement de ce que l’on retrouve dans la littérature et parce que cette appropriation se place dans un monde futuriste ou la mort a été éradiquée. Les maladies n’existent plus et le vieillissement est contrôlé. Dans ces conditions, une « caste » a été créée afin que la population soit régulée.

Je trouve cette façon d’amener une pointe de dystopie dans un univers très astucieuse.

J’ai donc adoré découvrir les rouages de ce monde que l’auteur a mis en place, ainsi que le métier de faucheur. Les personnes qui font partie de la profession sont complètement en dehors du système, mises à l’écart par le reste de la société, et inspirent la terreur. C’était vraiment génial de voir Citra et Rowan découvrir tout cela avec Michael Faraday, le faucheur qui les initie.

Si j’ai adoré l’univers et la façon d’exploiter le thème des faucheurs, j’ai également beaucoup aimé ma lecture pour d’autres raisons. En effet, le rythme de ce premier tome est très bon. Les explications et les actions sont très bien dosées, ce qui rend la lecture très agréable et rapide. Je n’ai constaté aucun temps mort.  Le lecteur découvre des choses tout le long de la lecture et va de surprise en surprise, car  les rebondissements et les révélations sont nombreux. L’auteur nous tient en haleine du début à la fin et on ne peut que trembler pour les personnages par moment, car Neal Shusterman nous fait bien comprendre que rien n’est acquis. Ainsi, on peut s’attendre à tout !

Le dernier point que je voulais aborder concerne les personnages. C’est rare que je n’arrive pas à penché pour l’un des héros et pourtant. Entre Citra et Rowan, je suis incapable de décider vers lequel va ma préférence. Ils sont très différents, mais tout aussi touchant l’un que l’autre. Je m’y suis beaucoup attachée. J’ai également adoré maître Faraday qui est un personnage extraordinaire qui force l’admiration. Dans ce premier tome, tous les personnages sont travaillés, qu’ils soient principaux ou secondaires. Bien que Faraday, Citra et Rowan soient plus présents, les autres ne sont pas délaissés pour autant. Même si on les voit peu, Neal Shusterman arrive à les décrire de la bonne façon. Ainsi, on ne peut que se sentir impliqué quand on les rencontre.

Si j’ai passé un excellent moment en compagnie des personnages, plongée dans ce monde futuriste, je dois dire que j’émets quand même une petite réserve concernant un point du livre. Il s’agit de la passivité avec laquelle les futurs glanés réagissent à l’annonce de leur mort (les personnes choisies, par un faucheur, pour mourir sont « glanées »). Certaines futures victimes réagissent violemment, ce qui est normal puisque l’instinct de survie s’active, et ces dernières tentent de fuir ou de s’en prendre au faucheur afin de rester en vie. Pour autant, je trouve que ce scénario n’est pas assez présent, ou pas assez mis en avant. Beaucoup de personnes glanées dans le livre acceptent la mort et se laisse faire et je trouve que cela manque de réalisme, car ce n’est pas dans la nature de l’homme d’agir ainsi.

Au final, vous l’aurez compris, j’ai passé un excellent moment grâce à Neal Shusterman. Ce premier tome est excellent et allie originalité, qualité et suspense. Il a tout pour plaire pour peu que le sujet et le genre nous attire. Je vous recommande vivement de découvrir cette histoire qui vaut le détour. En plus, une adaptation est en cours car Universal a acheté les droits du livre. Je suis très excitée à l’idée de voir l’histoire naître à l’écran !

Et vous, avez-vous lu La faucheuse? Tenté? Dites-moi tout !

Prenez soin de vous.

7 thoughts on “La faucheuse T.1 de Neal Shusterman

  1. Et ben ! On sent que tu as adoré ma Momo !
    Et grace à toi mon tome m’atteeeeends ! En ce moment je n’ai pas trop le temps de lire il faut que je m’active ! Parce qu’il est près de mon lit et il dit « Lulu lis moiiiii lis moiiiii » xD

Me laisser un petit mot ?