Moi, Cali, Faucheuse de Sophie Cole

 

 

Titre : Moi, Cali, Faucheuse

Auteur : Sophie Cole

Maison d’éditions : Nouvelles plumes (France loisirs)

Date de parution : 26 décembre 2017

Nombre de pages : 389

Prix : 14,99€

***

Résumé :

Pour Cali, égoïste et insouciante jeune femme de 25 ans, il n’existe pas de plus grand plaisir que de se montrer odieuse, même avec ses proches. Aussi quand elle meurt, tuée net par un homme défenestré, elle se voit refuser le paradis. Son seul recours pour ne pas finir en enfer : devenir un démon faucheur.

Mais retirer la vie est une mission délicate, même accompagnée de deux séduisants démons. Cali n’imagine pas les défis qui l’attendent, d’autant que sa mort n’est pas du tout le fruit du hasard.

Mon avis :

Pour moi, c’est un jour spécial, car je n’aurais jamais osé imaginer pouvoir vous faire cette chronique un jour. Si vous me suivez sur instagram, vous savez déjà pourquoi je dis cela. Pour les autres, je m’explique. J’ai lu ce roman l’année dernière dans le cadre du comité de lecture Nouvelles Plumes. Le but était de lire l’ouvrage et de remplir une fiche lecture afin que les éditions sachent si une histoire vaut le coup d’être publiée ou pas. J’ai lu et noté Moi, Cali, Faucheuse et avais eu un véritable coup de cœur pour cette histoire.

Je m’étais dit « passe à autre chose, avec la chance que tu as, cette histoire – géniale – ne sera jamais livrée au reste du monde ». Et pourtant… L’histoire de Cali est enfin parue fin décembre 2016, pour mon plus grand bonheur. Merci encore à Nouvelle Plumes d’avoir tenté le coup !

Du coup, me voilà, heureuse, pour vous donner mon avis après relecture, puisque j’ai découvert cette histoire en Avril 2016 (voir mon bilan lecture ici).

J’ai été tout de suite attirée par le titre et la mention « faucheuse ». Je ne sais pas pourquoi, mais j’adore rencontrer ce thème dans la littérature – Alazaïs en sait quelque chose –. Le résumé me semblait intriguant, car l’histoire avait l’air de mettre en avant une héroïne atypique et pour cause, Cali est une véritable saleté au début du roman et on a envie de la tuer, sans mauvais jeu de mot.

Puisque Cali ne peut accéder au paradis – faut pas rêver non plus – on lui propose de devenir faucheuse, ou plutôt « démon faucheur ». D’entrée, l’auteure installe le thème ange et démon dans son histoire, un thème très en vogue en ce moment, mais elle se l’approprie complètement. C’est pour moi l’un des gros atouts de cette histoire. Sophie Cole passe outre la facilité que pourrait apporter un thème devenu bateau et remanie du tout au tout les choses, afin de créer une mythologie propre à l’histoire et très originale. Ainsi, si les personnages évoluent dans un monde que l’on connaît et maîtrise, le notre, l’interprétation de l’auteure fait qu’il y a toujours une zone d’ombre, cachée au lecteur. Ce dernier va ainsi de révélations en révélations tout le long de sa lecture.

En effet, malgré la taille raisonnable de ce roman, il se passe un nombre incalculable de choses dans ce premier tome. Les pages défilent, mais on trouve cela court et long à la fois, tant le texte est riche en action et en rebondissements. Cela rend la plume de l’auteure assez paradoxale, puisque le style de Sophie Cole allie à la fois efficacité, légèreté et abondance. Quand j’ai eut le livre entre les mains, j’ai été surprise par sa « petite » taille.

Outre l’originalité, la richesse et le rythme de cette histoire, les personnages sont aussi l’une des forces de l’histoire. Pour moi, c’est simple. J’ai adoré tous les personnages contenus dans ce roman. Malgré le sale caractère de Cali, on apprend à l’apprécier, même si je ne comprends pas la mentalité qu’elle possède au début du livre et certains choix qu’elle fait. C’est un personnage qui évolue beaucoup durant ce premier tome, même si elle se perd en chemin.

J’ai également beaucoup aimé les deux personnages masculins :  Stan et Dagon. On les aimes et les déteste tour à tour, au fil des révélations qui tombent. Ils sont différents et similaires à la fois et chaque passages qui les mettaient en scène était un plaisir à lire (même si le reste était aussi un plaisir à lire !).

Le personnage d’Amélia, la meilleure amie de Cali – oui, elle en avait une malgré tout – est aussi un personnage que j’ai beaucoup apprécié. C’est la dose d’humanité dont le livre avait besoin, parce que entre les démons et les anges, c’était parfois compliqué de s’y retrouver. Elle est serviable, gentille et accepte beaucoup de choses, trop même selon moi. Si j’aurais un reproche à faire à ce roman, ça serait  le manque de réalisme au niveau de certaines réactions. Par moment, Cali fait des choses assez horribles, mais ces dernières sont vite oubliées par son entourage. Bon, les démons, on comprend que ça ne les gêne pas. Mais pour Amélia, le fait qu’elle passe si vite à autre chose est assez dérangeant. Donc pour moi, les réactions des personnages sont à surveiller pour le tome deux.

Pour le petit mot de la fin, je vais parler un peu de la fin – sans rire ! – de ce premier tome. Oui, car le second tome est fini. Il sera publié si Moi, Cali, Faucheuse plaît – croisage doigts et de tout ce que je peux ! –. La fin est assez ouverte. Elle ne plonge pas le lecteur dans le désespoir. Pourtant on sent que l’auteure a encore des choses à dire, sans trop qu’on sache quoi, même si on a une piste pour un élément de l’histoire. Du coup, je suis vraiment curieuse de connaître la suite et je soutiens Sophie de tout cœur. J’espère que son premier roman plaira, car à mon sens, il vaut vraiment le coup d’être lu. Il ne vous reste plus qu’à foncer !

L’énorme cerise sur le gâteau ! Que d’émotion !

Prenez soin de vous.

13 thoughts on “Moi, Cali, Faucheuse de Sophie Cole

  1. Coucou !!
    Alors… Comme ça il faut me demander si c’est vrai que tu aimes bien les histoires de Faucheuse parce que j’en sais quelques chose ?? XD Je confirme, tu aimes ça ! C’est bien, comme style, après tout… Et les Démons aussi, c’est bien, non ?? Allez, dis que c’est bien… Mdr
    D’ailleurs… Je remarque le pendentif que tu as utilisé en déco qui représente une certaine insigne, en lien avec certains Faucheurs… Un petit clin d’œil pour moi ou c’est le hasard ? 😛

    Breeeeef.
    Depuis que tu me parles de ce livre, il faudra que je l’achète. C’est vrai que Cali a l’air d’une peau de vache, mais tant pis ! Faut voir le reste. 😉 Ça peut être cool aussi, ça change. J’ai hâte de le lire. Et félicitation pour le petit mot sur la couverture !! ^^
    En tout cas, le résumé et ta chronique m’intriguent. Ça a l’air vraiment bien. Par contre, c’est con, mais à ta manière de décrire Cali, je peux pas m’empêcher d’avoir l’image de Pauline en tête… -_-‘

    Bisous !
    Alazaïs

    1. Mdr, tu t’es bien gardée de me dire que tu étais passée !
      Je con-fesse, c’est très bien ! XD
      Non non, ce n’est pas le hasard ahah. Je l’ai prise exprès ! Il y avait des faux donc voilà, elle m’appelait « ne me laisse pas toute seule sur l’étagère, moi aussi je veux participer ! ».
      MDR, je suis consciente des petits défauts qui se trouvent de ce roman. Malgré tout, j’aime ! Donc j’espère que Cali trouvera grace à tes yeux ahah. Je sais qu’ils sont affûtés, pour le pas dire aiguisés !
      Ouais ahah, c’est un autre genre on va dire ^^’ mais ce n’est pas mieux X’D. Je préfère quand même Cali, ahah.

      Bisous!!!

  2. Je sais que tu as eu un gros coup de coeur mais rien que pour Cali ça me tente absolument pas ^^’
    Je crois qu’avec Rebecca Kean j’ai été vacciné niveau personnages imbu d’eux-même et excecrable j’en veux pluuus xD

    J’aime bien ce genre mais je me rends compte que je suis hyper pointilleuse. Peut-être parce qu’il y en a de plus en plus ^^’

    Cela dit, vu que tu as aimé ta lecture, je suis contente pour toi et pour l’auteure que ce récit ait été publié ^^

    1. MDR, c’est bon à savoir ahah. Sinon, tu peux être sûre que j’allais faire la boulette ^^ » » »
      Je n’ai pas lu Rebecca Kean, mais ça ne me tente pas du tout avec ce que tu en dis. Cependant, j’ai l’impression que Cali est moins terrible qu’elle, je ne sais pas…
      Oui, on est de plus en plus exigeante et on muri en plus ahah. Comme on lit beaucoup de jeunesse, notre regard sur l’histoire est plus affuté.

      1. Oh zut !
        Faut dire que depuis j’ai peur je te jure x_x limite je fuis le genre ^^’ après je passe ptet à côté de quelque chose mais bon ^^’

        Oh non ne t’y mets pas ma Momo tu perds rien :p

        Oui ça joue beaucoup tout ça mine de rien !
        Imagine dans 10 ans 😮

        1. Rhoooo mais nnnnnnaaaaaannnnn ! Pas le genre !!! Faut que tu lises d’autres titres qui feront tout remonter dans ton estime !
          Non ahah. Je ne sais pas pourquoi mais même avec quand tu en parles, ça ne me faisait pas envie !
          OUais, autant dans 10 ans, on aura des goûts nuls ahah et on aimera plus autant les genres qu’on affectionne maintenant lol. On sera surtout encore plus exigeantes mais sinon, à part ouvrir nos horizons… je pense qu’on restera avec nos goûts, sauf si on fait une overdose ahah.

          1. J’ai lu le premier tome de Charley Davidson que j’ai beaucoup aimé mais je reste vigilante ^^’

            Haha j’espère que ça sera plus l’option on ouvre nos horizons :p

  3. On sent la particularité de cette chronique à travers tes mots 😀
    En tout cas super pour l’auteur et qd même une petite fierté pour toi!!
    J’aime beaucoup ce que le résumé et toi dites sur l’histoire. Je me demande juste si j’arriverai à tenir avec le sale caractère de la fille (qui est voulu je le consent) mais j’avais déjà eu du mal avec l’héroïne de Georgia Caldera alors qu’elle est beaucoup moins pire apparement…
    Toi qui me connais, j’arriverai à apprécier l’histoire 😀
    Des bisous

    1. oui ahah. J’aurais jamais pensé pouvoir parler de ce roman. Aloooors c’est une excellente question. Je ne sais pas si tu aimerais quand je compare avec tes goûts. Après, on peut avoir des surprises, mais c’est quand même très loin des ambiances oniriques et merveilleuses que tu as l’habitude de lire. C’est comme les chroniques de MacKayla Lane. Je ne veux pas te lancer dans des histoires qui ne te conviendraient pas, donc toi seule peut juger. Attends d’avoir plus de retours peut-être?
      Oui ahah, le caractère de Cali… C’est tellement éloigné de toi XD Je ne sais pas si tu l’aimerai, même si elle évolue au fil du tome et fait de belles actions (mais il ne faut pas le lui dire car elle râle). Donc à voir. Toi seule peut juger !

Me laisser un petit mot ?