Une nouvelle façon de lire : le roman transmédia – Incarnatis, La vénus d’Emerae T.1 Le retour d’Ethelior de Marc Frachet

 

 

 

 

 

Titre : Incarnatis, La vénus d’Emerae T.1 – Le retour d’Ethelior

Auteur : Marc Frachet

Maison d’édition : ACCI entertainment éditions

Date de parution : juin 2016

Prix : 19,99€

***

Synospsis :

Terre, deux siècles après les catastrophes des Lunes Sombres, les aéroplaneurs de la Guilde commercent dans le monde entier, entre teks et domas, agissant dans la plus grande neutralité face à la montée d’une nouvelle forme d’obscurantisme.

Seul survivant du massacre de sa famille, Yarel Grinh, un jeune aérostier, cherche à se venger. Tourmenté par d’étranges visions depuis son plus jeune âge, il se découvre d’étonnants pouvoirs liés à un Art ancestral : la Science Arcanique…

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie vivement Lynda, Marc Frachet et l’ensemble de l’équipe Incarnatis pour m’avoir fait découvrir ce roman d’un genre nouveau !

Ce livre a été lu en lecture commune avec mon amie et blogueuse Lucille – Si on lisait. Sa chronique sortira le lundi 19 décembre !

Etant donné que le livre que je vous présente ici est particulier, je vais déjà vous parler un peu de ce nouveau mode de lecture qu’est le transmédia, ou lecture augmentée. Je vous laisse le soin de découvrir l’univers Incarnatis sur le site internet de l’équipe

Les évolutions grâce au numérique !

Avec l’arrivée du numérique dans nos vies, il était évident que la lecture serait une activité amenée à changer, à évoluer. On distingue différents niveaux dans la lecture dite numérique. Celui qui se résume simplement : une copie du livre papier à l’identique, mode de lecture très courant en littérature adulte et la lecture dite « augmentée ».

Par définition, cette dernière se caractérise par l’addition d’éléments au texte. Jusqu’à présent, elle était privilégiée dans le domaine de la littérature pour enfants.

Ce mode-ci peut prendre différentes formes, comme vous avez pu le découvrir il y a quelques temps sur mon blog, avec la chronique de Chouette ! de Léna Mazilu.  Dans cet ouvrage pour enfants, les ajouts consistaient en la mise en relief des éléments de décors, de bruitages et de textes parlés, grâce à une application dédiée qui permettait de voir le livre autrement, à travers son écran tactile.

Le roman transmédia, appartient également à la lecture augmentée, mais utilise des techniques différentes de celles utilisées par Léna Mazilu. Ces dernières sont davantage en adéquation avec les pratiques des lecteurs plus âgés et adulte. Le livre papier possède une place essentielle dans la découverte de l’histoire, mais des ajouts de toutes sortent sont faits grâce aux QR codes, qui se révèlent au fil des pages. N’importe quelle application pour lire les CR-Code peut être utilisée !

L’équipe Incarnatis propose ainsi de découvrir tout un tas d’éléments nécessaires à la compréhension de l’histoire, ou nous permettant de nous plonger davantage dans cet univers : carte, illustration, récit conté, musique, artefact…

De fait, la parution de ce type d’ouvrages est une prouesse technique assez impressionnante, puisqu’elle nécessite la participation d’un grand nombre de personnes et la mobilisation de nombreux moyens !

Mais quand est-il de l’histoire? Est-ce que cette dernière est simplement là afin de mettre en avant un nouveau support? Est-elle réellement l’enjeu de la publication de cet ouvrage, ou simplement un prétexte? Est-ce que les ajouts sont nécessaires, ne sont-ils pas simplement des gadgets?

L’histoire !

Je me suis posée beaucoup de questions, avant de me lancer dans la lecture de ce livre. J’étais très emballée, mais je doutais aussi pas mal. Je m’interrogeais sur l’utilité des augmentations que subirait l’histoire…

Au final, je suis totalement convaincue ! Je trouve que les ajouts qui ont été faits ont été réfléchis, bien dosés et arrivaient toujours à point nommé. L’univers créé par l’auteur et l’équipe Incarnatis est très complexe – comme toute bonne histoire de SF j’imagine – et la présence de récits oraux était la bienvenue. Cela a permis d’alléger le texte et d’écouter les explications en se laissant guider, comme si un personnage nous expliquait les choses. J’ai trouvé cela très bien fait.

Sinon, j’ai vraiment adoré ma lecture. J’ai toujours une appréhension quand je commence à lire de la Science-Fiction, mais là c’est passé tout seul ! Les pages défilent à grande vitesse et la plume de Marc Frachet est très facile à lire. Elle est simple et laisse la complexité à l’histoire.

Je me suis émerveillée face au monde qui a été créé. Les lieux, les paysages, les vaisseaux, l’architecture. J’avais envie de voir tout ça de mes propres yeux. On sent que rien n’a été laissé au hasard.

Pour ce qui est des personnages, ils sont très nombreux. Pour autant, je ne me suis pas perdue. On s’attache à pas mal d’entre eux et j’ai été assez triste à certains moments. Plein d’événements se sont enchaînées, et j’ai été très surprise par certains choix.

En parlant de surprises, Marc Frachet en sème tout le long de son récit, car ce premier tome et truffé de cliffhanger. Durant notre lecture à Lulu et moi, on s’est fait la réflexion : « tous les deux chapitres, il se passe un truc énorme ». Comme on se faisait un mini-compte rendu sur la même fréquence, on était à chaque fois frustrée de devoir attendre l’autre pour connaître la suite. C’était assez drôle ! La fin est d’ailleurs assez horrible, car on meurt de connaître la suite. En tournant la dernière page, je me suis dit « ça va. L’auteur n’est pas trop sadique, la fin est cool »… et là PAF : les dernières lignes de l’horreur ! Merci à l’auteur pour la frustration, c’est du propre !

Bref, vous l’aurez compris, j’ai passé un excellent moment à lire Le retour d’Ethelior. Si vous êtes un grand lecteur en manque de nouvelle sensation de lecture, je vous conseille de découvrir les romans transmédia. Si vous êtes adepte de SF, je vous recommande doublement ce premier tome !

Prenez soin de vous.

2 thoughts on “Une nouvelle façon de lire : le roman transmédia – Incarnatis, La vénus d’Emerae T.1 Le retour d’Ethelior de Marc Frachet

    1. Moi aussi je ne suis pas trés à l’aise avec la Sf, a part avec les dyqtopies jeunesse. Si tu veux une réference dans le genre qui est géniale (selon les lecteurs amateurs du genre), lit Isaac Asimov ^^ ma meilleure amie me bassine avec lui depuis des lustres ahah. Mais j’ai peur ^^’

Me laisser un petit mot ?