Whitechapel de Sarah Pinborough

whitechapel sarah pinborough

 

 

 

 

 

Titre : Whitechapel

Auteur : Sarah Pinborough

Maison d’édition : Bragelonne

Date de parution : 2014

Nombre de pages : 359

Prix : 22€

notation 4.5 sur 5

***

Synopsis :

Londres, 1888. Lorsque des cadavres de femmes mutilés sont repêchés dans la Tamise, le médecin-légiste Thomas Bond comprend qu’un second tueur sévit dans les rues de Whitechapel. Or cet assassin paraît plus inhumain que Jack l Éventreur lui-même. Pour lutter contre ses insomnies, le docteur Bond passe ses nuits dans les fumeries d opium. Chaque nuit, un inconnu en noir vient examiner les rêveurs perdus dans les brumes opiacées. Pourrait-il être la clé du chaos qui s est emparé de la capitale ?

Mon avis :

Je souhaite lire ce livre depuis des années ! Il m’a été offert par mon amie Lucille qui, comme moi, est très attirée par l’affaire Jack L’Éventreur.  Aussi, j’ai décidé d’attendre la période d’Halloween, afin de pouvoir découvrir cette histoire durant la période  la plus sombre de l’année. Sarah Pinborough est l’auteure qui nous a fait nous trouver, Lucille et moi, grâce à la trilogie Les contes des royaumes. J’étais donc d’autant plus attachée à la découverte de cette histoire.

Le moins que je puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçue.

Dans Whitechapel, la romancière mêle à merveille l’Histoire (évidemment déformée), le thriller, le policier et le fantastique. Si on met notre ami Jacky au milieu, ça fait des étincelles ! Avec cette réécriture de l’affaire Jack L’Eventreur, Sarah Pinborough nous démontre qu’elle peut proposer des ouvrages de qualité très divers. Si je ne sais toujours pas quoi penser de Poison, Whitechapel est, pour moi, une réussite à coup sûr. Sa plume, très différente de celle utilisée pour Les contes des royaumes, est fluide et très plaisante à lire.

Dans cette histoire, nous suivons différents personnages : les victimes, à travers qui nous pouvons découvrir le meurtrier, Thomas Bond, le médecin légiste qui prête main forte à la police, ou encore Aaron Kosminski, hanté depuis toujours par des cauchemars. Cette multiplication des points de vues nous permet d’avancer progressivement vers la solution. Ce n’était pourtant pas gagné au début. Je voyais les chemins se rejoindre et je me demandais comment l’auteure allait réussir à faire converger l’ensemble afin de révéler la solution.

Je me suis attachée à beaucoup de personnages durant ma lecture, notamment la dernière victime et cela donc était un plaisir de les voir évoluer.

Outre les personnages et le rythme du bouquin, qui est très bon, j’ai vraiment apprécié la façon dont auteure a utilisé le folklore et les légendes afin de servir son histoire. C’était très original et très bien exécuté, à tel point que j’ai eu froid dans le dos plus d’une fois !

Pour ce qui est de la fin, j’ai adoré. La dernière page retourne tout. On ne sait pas si c’est fini ou si ça continue. Comme pour la véritable affaire de Jack L’Éventreur, le doute plane toujours… 

Il était peut-être question d’une suite, mais depuis le temps, rien n’est annoncé donc à voir. Pour moi, la fin est très bien comme cela et est en adéquation avec le mystère qui entoure l’affaire du célèbre tueur en série de Whitechapel.

Et vous, est-ce que vous aussi vous être fasciné par l’affaire Jack L’Eventreur (le mystère, tout ça tout ça)? Avez-vous déjà lu Sarah Pinborough? Dites-moi tout !

Prenez soin de vous.

signature-coquelicot

Me laisser un petit mot ?