Un chat dans l’oeil de Silvana Gandolfi

un_chat_dans_l_oeil

 

Titre : Un chat dans l’oeil

Auteur : Silvana Gandalfi

Maison d’éditions : L’école des loisirs, collection Neuf

Date de parution : 1997 (première année de publication en France)

Nombre de pages :  278

Prix : 9,20€

Coup_de_coeur

 

***

Synopsis :

Tout va mal pour Dante. Ses parents sont partis travailler à Hong Kong. Il doit finir l’année scolaire à Venise, chez son intraitable grand-mère. Il bafouille quand il parle et quand il écrit, il bafouille aussi.

Mais sa vie bascule le jour où il passe la porte de Casimo Dolent, un étrange et séduisant vieux professeur censé lui donner des cours de rattrapage.

Casimo aime les chats, le chocolat chaud et les expériences scientifiques. Il réapprend à écrire à Dante, mais surtout il lui apprend à lire… dans les pensées.  » Il y a mille façons de stimuler la télépathie, dit-il. Le chocolat est l’une des plus simples.  » Et en lui disant ces mots, il verse dans les yeux du chaton préféré du garçon, deux gouttes de cacao en fusion. Alors, dès qu’il ferme les yeux, Dante se met à tout voir par le regard du chat. Tout, y compris ce qu’il ne devrait pas.

Mon avis :

J’ai découvert cette histoire grâce à Alazaïs, qui m’a offert ce livre dans notre swap. Sachant que je n’aimais pas lire étant jeune, je n’ai pas pu découvrir à ce moment là les histoires pour enfants. Je rattrape ce retard chaque jour, que ce soit par l’intermédiaire de ma formation, de mes lectures, où au cours de mes expériences professionnelles, mais on dirait qu’Alazaïs met un point d’honneur à me faire découvrir les livres qu’elle lisait étant plus jeune. L’histoire de Dante et de Virgile est celle qui l’a le plus marquée étant petite et elle ne cessait de m’en parler. Aujourd’hui, je peux enfin donner mon avis sur cette histoire.

Sans plus attendre, je vous l’annonce directement, ce fut un coup de cœur. Alazaïs pourra le confirmer, mais j’ai adoré Dante dès les premières lignes. Ce petit garçon est juste adorable et j’ai vraiment pris plaisir à être dans sa tête durant ma lecture. L’auteure s’est très bien appropriée son rôle, même si certains mots étaient peut-être utilisés précocement par rapport à l’âge de Dante, qui est en CM2.  J’ai adoré la plume de l’auteure, sa façon de faire parler Dante et de nous dépeindre son monde. Je pense que la plume de Silvia Gondalfi a beaucoup contribué au plaisir que j’ai ressenti durant cette lecture :

« Quelque chose m’empêchait de distinguer les P dès Q et les D det B. De quel côté fallait-il mettre la queue de la lettre? D’énervement, j’en déchirais ma page. Ou alors je remplaçais toutes ces lettres par des H. J’aimais bien le H. Il était là et il n’y était pas. Un peu comme moi. Je me sentais beaucoup plus proche d’un H que de Dante. »

Dante, (l. 8-15, p. 8).

J’ai été surprise de constater au fil de ma lecture qu’au final, on « voyait » peu Virgile, le chat de Dante, qui est pourtant au centre de l’histoire, d’une certaine façon. J’ai été assez surprise, mais cela ne m’a pas dérangée. De plus, je voulais rentrer dans l’histoire « comme ça », je n’ai donc pas vraiment lu le résumé. Du coup, plus j’avançais dans l’histoire et plus j’allais de surprises en surprises. C’était très addictif. J’ai d’ailleurs lu le livre en quelques heures : un chapitre le soir avant d’aller me coucher, levé a 9h30 le lendemain et l’histoire était finie à midi ! Je n’ai pas pu lâcher mon bouquin avant d’avoir eut le fin mot de l’histoire.

Le rythme était très bon et l’auteure a su nous tenir en haleine jusqu’au bout. Pour un livre jeunesse, je trouve qu’elle s’est très bien débrouillée niveau suspence !

Cette histoire mélange à la fois le policier et le fantastique. On y découvre également la ville de Venise, qui est très très présente dans l’histoire. Cela m’a rappelée mon voyage et je n’ai eu aucune difficulté à me souvenir de la place Saint Marc, des canaux et des petites rues étroites. J’ai véritablement voyagé durant cette lecture, grâce à Dante et Virgile.

Je termine par la fin qui est tout simplement parfaite. Alazaïs m’avait expliquée que beaucoup de monde avait mal réagit en la lisant, dans le genre « tout ça pour ça… ». J’avoue ne pas comprendre cette partie du lectorat. Pour moi, la fin est très belle est assez inattendue. Pour ma part, je la trouve parfaite. Elle nous laisse imaginer la suite des aventures de Dante et Virgile, un peu comme une boucle qui redémarre pour le plus grand plaisir des personnages, mais en même temps, on est sûr de rien. Au moment où on pense que finalement… voilà… On se dit « oui mais attend ! Y a ça aussi, puis ça… Du coup… bah oui ! » Bref, j’ai adoré et je pense que les plus jeunes qui liront ce livre pourront apprécier les aventures de Dante et l’ambiguïté qui plane à la fin. Moi j’ai trouvé ça magique !

J’espère que je vous aurais donné envie de découvrir cette petite histoire comme Alazaïs m’a donné envie de lire celle-ci. On en entend pas assez parler et c’est vraiment dommage !

Prenez soin de vous.

signature-coquelicot

14 thoughts on “Un chat dans l’oeil de Silvana Gandolfi

  1. Oh oui oh oui oh oui tu donne envie!
    ça me donnait déjà envie avec ce résumé, mais ton avis y contribue aussi 🙂 🙂 🙂
    Pouf, whislist!!!

    1. Ohhh, je suis trop contente alors, si je te donne envie. Pour une fois que ce n’est pas l’inverse! X’D Cette petite histoire mérite vraiment d’être mieux connues. Elle est d’ailleurs recommandées dans l’enseignement et en pédagogie. C’est un classique de l’enfance, à priori (donc je me sens encore plus nouille de ne pas l’avoir connu avant). Comme Lulu, si tu as des références à me conseiller en matière d’histoire pour enfant que tu adorais étant petite (même si je garde en tête La cavale irlandaise ! Je suis toujours à la recherche d’une éditions plus sympas que celle de chez Pocket qui est hideuse), je suis preneuse !

      1. Oh t’exagère, tu me fais découvrir plein de truc, en même temps je te le dis jamais…c’est pour ça.
        La littérature de mon enfance, je t’avoues que je piochais souvent dans des classiques comme les trois mousquetaires, moby dick, Notre dame de paris et j’en passe (j’avais hérité des livres du Parrain de ma mère).
        Mais sinon j’ai grandi avec Roald Dhal notamment avec Matilda et la potion magique de Georges Bouillon, en as tu lu de cette auteur?
        sinon j’en ai un autre que je vais chroniquer pour l’article avec Lucille du mois de novembre (Surprise, surprise). attends, je me penche pour voir dans ma bibliotheque…ha bin non soit j’en ai oublié, soit je suis passer très vite au plus gros roman.

        1. Non j’avais adoré le film de Mathilda etant enfant mais commemes parents ne sont pas des lecteurs, ils ne savaient pas que c’etait tiré de Roald Dhal. Et je n’ai pas encore lu ses livres mais je souhaite y remédier ^^ c’est tellement une légende ! Ahah

  2. Heureusement que tu peux te rattraper maintenant ! Tu imagines ce que tu louperai sinon ? 😉

    Je ne connais pas cette histoire mais elle a l’air vraiment sympa !

    Je crois qu’on a tous nos petites pépites de quand on été enfants et, bien que je ne connaisse pas Alazaïs, je trouve ça symoa de découvrir la sienne à travers ta lecture et tes mots ! ^^

    1. Oui ahah. Plus on lit et plus on de rend compte qu’on peut passer à côté de plein de choses. Nous, on découvre le monde littéraire chaque jour et on arrive encore à s’émerveiller. Partant de là, je n’ose pas imaginer toutes les choses qu’on râte d’ailleurs, dans d’autres mondes tout aussi riche. Une vie de suffis pas >.< Moi aussi, j'adore l'idée de découvrir les pépites des autres. Si tu as des perles méconnues que tu aimé étant petite, n'hésite pas à me donner les références ! ^^ Pour Alazaïs, j'adorerai qu'elle ouvre un blog litteraire ahah. Mais bon, ça ne l'interesse pas du tout. En plud, c'est un petit escargot !

      1. Roh c’est tellement bien dis ma Momo *_* et c’est tout a fait ça nous n’avons pas assez d’une vie !

        Oh je note ça je dois fouiller dans ma bibli de quand j’etais petite mais ca serait avec joie ! 😀

        Haha j’adore ! Dommage nous on passe a côté de ses chroniques et probablement de découvertes ! Mais bon nous respectons 😉

  3. HIIIIIIIIII !!
    J’avais teeeellement hâte de lire ta chronique sur ce livre !! *o*
    Je ne vais pas revenir sur ô combien j’aime ce livre et à quel point il m’a influencé inconsciemment. XD Ce livre est une petite merveille, tout simplement.
    Je suis bien contente que tu ais eu le coup de cœur pour Dante et Virgile. Mine de rien, c’est grâce à ce livre que j’ai découvert la Divine Comédie. Mdr
    Et je comprends que tu aimes Dante, il est extrêmement attachant. Et je confirme que la plume de l’auteure est excellente. Je me surprends encore à frissonner quand je relis ce livre pour la X-ième fois alors que je connais parfaitement la fin… Par contre, si j’adore Dante, Virgile et Casimo Dolent, j’ai toujours une envie folle de baffer Cecilia. Elle est vraiment une enfant gâtée… XD

    ‘Fin bref ! Je vais pas m’étendre, je pourrais en parler pendant des heures. ^^ Contente que le livre t’ais plu ! Au moins, c’est plus une réussite que l’huile à la camomille. Mdr

    1. Hey oui ! Enfin chroniqué ! J’ai inter-changé avec une autre chronique pour que tu l’ai plus tôt, ahah. Oui, en le lisant je me suis dis que effectivement, tu t’étais bien inspiré de cette histoire pour Dissidence, même si ça n’a strictement rien à voir. J’ai surtout eut le coup de coeur pour le petit Dante, que je trouve trop adorable X’D. Oui, la plume de l’auteure… Je pense que tu l’as vu, dès les première lignes, j’ai été conquise. Oui, Cécilia est pas le personnage le plus merveilleux de l’histoire, mais heureusement, on ne la voit pas trop ahah. Oui, une très très belle réussite. Je me ferais un plaisir à raconter et conseiller ce petit roman aux enfants. Merciiiii !

      1. OOOOOH ! C’est gentil ça !! <3 Merkiiiiiii !!

        Ah mais complètement ! Le pire, c'est que c'est même pas fait exprès ! ^^' Ce livre m'a trop influencé inconsciemment. Ca m'a choqué quand je l'ai relu, de voir tous les points communs avec Dissidence…
        Viiiiii ! Enfant, tu m'aurais demandé avec quel personnage de littérature je voudrais sortir, j'aurais dit direct Dante !! (Maintenant, il est un peu trop jeune pour moi… XD Je pencherais plutôt vers un certain Trevize… X'D ). Mais j'adorerais avoir un fils comme lui, il est trop chou ce gamin. 😉
        Ouais, j'avoue, mais elle remplie bien son rôle de petite fille à papa. XD

        Aha ! J'espère que tu pourras le faire découvrir à pleins d'enfants !!! ^^

        1. Ahah, je sais, je suis trop gentille 😉
          Oui, c’est fou. Je lisais et je me disais : « Ah tiens, ça on a repris, et ça ausssi ! » C’était drôle.
          MDR, à ce point? Ahah.
          Compte sur moi !

  4. Ooooh mais je connais ce livre !! 😀 Dès que j’ai vu le nom de Silvana Gandolfi, ça m’a tout de suite dit quelque chose. J’ai vu le titre du livre et je l’ai reconnu ! 😀 Je l’ai lu dans sa version originale (Occhio al gatto) quand j’étais petite et je l’avais ADORÉ ! Je crois que je l’ai encore d’ailleurs ! 😀 Tu dois vraiment lire Blanche comme le lait, rouge comme le sang, je suis sûre que ça te plaira ! 😉
    Bisous !

    1. Ahhh c’est vrai que tu parles italien, je t’envie de savoir parler plusieurs langues. Mon père le parle mais il nous a jamais apprit. Ahh bin tu vois, je suis là pour confirmer que cette histoire est géniale ^^ et j’ai ajouter ce livre dans ma wishlist, il faut que je le recherche activement ^^ Je suis curieuse de lire ton livre préféré ! Bisous !

Me laisser un petit mot ?