L’oiseau des neiges de Tracy Rees

cvt_loiseau-des-neiges_3425

 

 

 

Titre : L’oiseau des neiges

Auteur : Tracy Rees

Maison d’édition : Presses de la cité

Date de parution :  1er octobre 2016

Nombre de pages : 496

Prix : 21,50€

Notation 3.5 sur 5

***

Synopsis :

Ni chair, ni poisson. Quatre lettres pour la vérité.

Janvier 1831. Aurelia Vennaway, huit ans, héritière d’une riche famille aristocratique du comté de Surrey, découvre lors d’une promenade dans les bois du domaine familial un nouveau-né bleu de froid, posé à même la neige. Malgré l’hostilité de ses parents, elle réussit à leur faire recueillir l’enfant, qu’elle baptise Amy Snow.
A ses dix-huit ans, on découvre à Aurelia une maladie qui lui laisse peu de temps à vivre. Elle décide donc de partir en voyage quelques mois. Avant de mourir, elle laisse pour Amy une série de lettres qui vont l’aider à découvrir qui elle est et lui transmettre l’héritage qui lui revient. Amy s’embarque alors pour un périple aux quatre coins de l’Angleterre, avec, à chaque étape, une énigme à résoudre.

Mon avis :

Je remercie tout d’abord Aurélie Dudoue, des éditions Presses de la cité, pour sa confiance et son partage. 

J’ai découvert ce titre par hasard en regardant quels nouveaux titres allaient sortir en octobre et je dois dire que j’ai été intriguée par le résumé de L’oiseau de neige, un roman historique ou se mêlent les voyages, à travers l’Angleterre et les couches de la société, et les secrets.

Nous suivons donc Amy Snow, enfant abandonnée dès la naissance dans la neige et recueillie par celle qui devint sa meilleure amie, l’héritière Aurélia Vennaway. Amy grandit ainsi au sein d’une grande maison. Cependant, la famille d’Aurélia la déteste et la méprise. Ce furent les domestiques qui la prirent en charge. Au fil du temps, les liens qui unissaient Aurélia et Amy se renforcèrent. Aussi, quand Aurélia mourut, Amy se vit hériter de lettres, des lettres qui vont l’amener à parcourir tout l’Angleterre.

J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture. La plume de l’auteure est plaisante à lire et est descriptive sans trop l’être. Tracy Rees m’a tout de suite faite voyager avec son roman. Le mystère qui plane autour de la quête d’Amy et les indices semés par Aurélia rendent également l’histoire très addictive. Le lecteur meurt d’impatience de savoir ce qui se cache derrière cette chasse au trésor.

De plus, j’ai pris plaisir à suivre Amy. C’est un personnage qui évolue beaucoup, grâce aux rencontres qu’elle effectue sur sa route, mais également grâce à Aurélia. En effet, même si cette dernière est décédée (pas de spoil puisque le lecteur le sait dès les premières pages), elle reste très présente dans ce livre à travers les souvenirs d’Amy et les lettres qu’elle lui a laissé.

Ainsi, on découvre Aurélia, que j’ai également beaucoup aimé. C’est une battante qui avait de grands rêves et qui n’a eut de cesse de se battre pour acquérir ce qu’elle désirait : l’intégration d’Amy et sa liberté en tant que femme. Aussi, l’héritière va guider Amy, malgré la mort, afin que cette dernière se révèle.

Si Amy apparaît comme timide et effacée, ignorante du monde, ses aventures vont la rendre plus forte. Elle va prendre conscience que, comme Aurélia, elle n’est pas faible.

Je me suis beaucoup attachée à ces deux personnages et également à ceux qu’Aurélia a mis sur le chemin d’Amy. Rien que pour cela, je trouve que le roman de Tracy Rees vaut le détour. Il nous apprend – confirme – l’importance du courage, de l’amitié et de la détermination à travers le personnage d’Amy, qui n’hésite pas malgré sa peur à partir vers l’inconnu pour respecter les dernières volontés d’Aurélia.

Ma lecture a donc été marquée sous le signe de l’impatience. J’avais hâte que le personnage franchisse les étapes afin d’arriver au bout de sa quête. Cependant, je dois dire que je n’ai pas été surprise par la fin, raison qui justifie la note que j’ai attribué au livre. Pour moi, il s’agit du point négatif du livre, car j’attendais vraiment les réponses à mes questions. Ce qui est surprenant en revanche, c’est de constater que ce ne sont pas les réponses qui importent véritablement ici, mais plutôt le chemin parcouru par le personnage pour connaître la vérité. D’une certaine façon, je comprends donc tout à fait le choix de l’auteure, mais voilà… Je m’attendais à plus de surprise.

De plus, la toute fin du livre nous donne également des réponses, mais j’ai eut l’impression que ces dernières n’étaient là que pour nous et non pour les personnages. J’ai trouvé cela dommage. Je pense que l’auteure aurait dû développer cet aspect là de l’histoire et de l’intrigue durant tout le livre, afin que ces révélations soient utiles aux personnages. En tant que lectrice, je suis quand même contente que ma curiosité soit assouvie, mais j’aurais aimé que l’auteure ne se focalise pas autant sur le lecteur pour ce point-ci de l’histoire.

Malgré tout, je vous recommande chaudement l’histoire d’Amy, que j’ai adoré suivre dans son aventure et son apprentissage de la vie. J’ai adoré participer à cette chasse au trésor et j’aurais adoré suivre encore davantage les personnages.

***

Et vous, avez-vous lu L’oiseau des neiges? Est-ce que ce genre d’histoires vous tente? Avez-vous des références à me conseiller? Dites-moi tout !

Prenez soin de vous.

signature-coquelicot

Me laisser un petit mot ?