Harfang d’Aurore !

harfang

Titre : Harfang (intégrale)

Auteur et illustrateur : Aurore

Maison d’éditions : Delcourt

Date de parution : mai 2014

Nombre de pages : 128

Prix : 16,95 €

logo_livraddict

Synopsis :

À quelques jours de leur mariage, Lynette et Bran partent se promener en forêt. Le rendez-vous amoureux tourne rapidement au cauchemar quand leur route croise celle d’une terrible sorcière qui transforme les jeunes innocentes en oiseaux pour les mettre en cage. Lorsque Lynette est victime du sortilège, son bel amant est bien décidé à tout faire pour la sauver. Quel qu’en soit le prix…

Mon avis :

J’ai découvert cette bande dessinée (ou roman graphique?) complètement par hasard, durant mon dernier stage en bibliothèque. J’ai de suite été séduite par le coup de crayon d’Aurore, que je connaissais grâce à sa BD Elinor Jones, qui possède des graphismes somptueux. Donc déjà, la couverture et le style graphique d’Aurore m’ont conquise. En suite, le titre. « Harfang » est une race de chouette. Vous savez, cette magnifique chouette blanche piquée de petites taches noires… Elle est également appelée la « chouette des neiges ». C’est la race de chouette qui correspond à Hedwige dans Harry Potter. Donc voilà ! Rien que le titre… J’étais obligée !

Bref ! L’histoire de Lynette et de Bran reprend celle du conte des frères Grimm, Jorinde & Joringelavec des inspirations mongoles, chinoises et coréennes. Ce qui en fait une adaptation originale et exotique. Etant aussi une adepte des mangas, le mélange des cultures ne m’a pas dérangé, au contraire. J’ai adoré pouvoir redécouvrir un conte européen à la sauce asiatique (sans mauvais jeu de mot hein, je ne savais pas trop comment le dire autrement). Ainsi, l’histoire dévie un peu du conte d’origine, mais j’ai trouvé les modifications astucieuses. Le conte est, de cette manière, pourvu d’une belle morale et des rebondissements s’ajoutent à l’histoire, qui sans cela aurait été plutôt maigre sous le format BD. On y retrouve aussi beaucoup d’humour, ce que j’ai adoré.

Concernant le livre en lui-même, il s’agit d’un one-shot. Cependant, j’ai eut la surprise de voir que cette édition de chez Delcourt comprenait les carnets graphiques de cette histoire. On y retrouve le conte d’origine, des croquis, des illustrations, un chapitre inédit et des explications sur les procédés de réalisation de la BD : comment l’auteure en est venue à  choisir cette histoire, pourquoi elle a fait tels choix, etc. … C’est quelque chose que j’apprécie autant que l’histoire en elle-même.

Pour ce qui est des graphismes, il n’y a aucune surprise. Ce que j’avais vu dans Elinor Jones se confirme. Aurore a beaucoup de talent.

harfang chapitreharfang 2-138adharfang-3-4

Vous savez que le problème avec la BD, c’est que souvent l’intérieur n’est pas digne de la couverture. Et bien une fois encore, l’auteure répond à nos attentes, car les planches sont aussi belles que l’illustration de la première de couverture et les couleurs correspondent à merveille à l’ambiance changeante de l’histoire.

En somme, cet ouvrage tient toutes ses promesses et je ne peux que vous le conseillez vous aimez la BD, les contes ou les mangas.

Notation 3.5 sur 5

Et vous, connaissiez-vous le travail d’Aurore? Avez-vous des bande dessinées à me conseiller? Dites-moi tout !

Prenez soin de vous.

signature-coquelicot

7 thoughts on “Harfang d’Aurore !

  1. J’ai beaucoup aimé… jusqu’à la fin. Je la trouve arriver bien trop vite et presque comme un cheveu sur la soupe… je me suis dit « mais d’où ça sort ?! » et du coup je suis très mitigée sur le livre… dommage !

    1. C’est vrai que la fin est TRES frustrante. On en veut plus et je n’aurais pas été contre lire un tome deux, mais je comprends le choix de l’auteur, même si j’aurais aimé que la quête de la jeune fille (dont j’ai oublié le prénom) soit décrite. Parcontre, la note de la toute fin, je comprend tout à fait, c’est un cercle vicieux qui est sans fin. J’espère que l’auteur sortira d’autres histoires ^^ Bises !

  2. VVouiiiiiii (oui le suricate sort de son trou) j’étais trop contente quand j’ai vu que tu avais fait une chronique sur cette BD. Je l’ai dans ma wishlist depuis mes débuts. Je l’avais oublié. Ma bedaine (mon instinct) avait réagit devant tout les points, réécriture, asie, dessins somptueux,…ça fait trop plaisir de savoir que tu as aimé, je vais me remettre en chasse pour me la procurer **. Des bisous mon coquelicot

    1. Ma Sofiiiie ! Tu as raison, faut prendre un peu l’air de temps en temps X’D !
      Merci pour la précision, je ne connaissais pas l’expression, pour moi, c’est le bidou, le vendre, ahah.
      Depuis tant de temps? Moi je ne connaissais pas du tout avant de tomber dessus ! Mais en voyant le truc, je me suis dis que ça plairait à mes deux acolytes ! Bisous piti suricate ! <3

    1. Je suis tombée dessus complètement par hasard et n’en avait jamais attendu parler avant de l’avoir dans la main. Je ne regrette pas du tout ma découverte. ^^On en prend plein les yeux. Bises !

Me laisser un petit mot ?