Les couples de tueurs en série les + monstrueux de Benoît Amez !

les couples de tueurs en série les plus monstrueux

Titre  : Les couples de tueurs en série les + monstrueux

Auteur : Benoît Amez

Maison d’éditions : Editions La boîte à Pandore, collection « Les + »

Date de parution : 2016

Nombre de pages : 340

Prix : 18,90€

logo_livraddict

***

Synopsis :

Ils sont devenus les couples de tueurs en série les plus tristement célèbres.
Ils s’appellent Marc Dutroux et Michelle Martin, Fred et Rosemary West, Paul Bernardo et Karla Homolka ou encore Michel Fourniret et Monique Olivier. Ils ont commis les pires atrocités, les pires crimes. En couple, ils ont enlevé, séquestré, torturé, violé et tué. Les faits se sont déroulés aux États-Unis, en Australie, au Canada, en Angleterre, en Belgique et en France.
Qui sont ces êtres hors norme ? Comment en sont-ils arrivés là ? Quel a été leur parcours ? Quels sont les rapports de force au sein du couple ?
Ces hommes et ces femmes se sont rencontrés par amour, par intérêt parfois, et leur vie a basculé. Ils ont formé des couples diaboliques au service de leurs passions et de leurs rêves monstrueux : ils se sont unis… pour le pire !
Analyse inédite de faits de société encore inexplorés, notamment l’intimité des couples assassins.

Mon avis :

Je remercie Mathilde des éditions La boîte à Pandore pour cet envoi presse. 

Comme vous commencez à le savoir maintenant, je suis toujours très curieuse quand il s’agit de découvrir des faits divers, quelqu’ils soient. Je vous ai déjà présenté un livre, également publié chez La boîte à Pandore, qui relataient différent procès d’assises. Aujourd’hui, les procès ne sont pas au cœur de l’histoire, puisque dans le livre de Benoît Amez, nous découvrons l’histoire et le parcours de divers couples de tueurs en série.

Connaissant ma fascination pour l’affaire Jack l’Eventreur – je ne suis pas folle, seulement : une ruelle sombre, des meurtres, Londres du XIXe et un mystère qui ne sera jamais résolu, ça fascine un peu quand même hein? – j’étais très curieuse de découvrir le parcours de ses personnes qui ont commis des atrocités à la chaîne. Comment des gens peuvent en venir à commettre de façon répétée des actes si horribles? Cette question, et les réponses, fascinent autant qu’elles nous font peur.

A travers cette ouvrage, l’auteur détaille donc le parcours de ces couples :  l’enfance des futurs tueurs, leurs vies avant que tout ne bascule, la rencontre, et la folie des actes… On y découvre un grand nombre de mobiles (amour, vengeance, folie, besoin compulsif, sadisme…), de procédés et de parcours différents. On se rend compte que tout est plus compliqué qu’il n’y parait et que malgré l’horreur de certaines situations, malheureusement il peut y avoir pire.

Du coup, ma lecture a été très spéciale. Plus d’une fois, je me suis mise à compatir face à l’histoire de certains couples, ou de certains membres de ces couples, alors que bon, il s’agit quand même de tueurs en série et qu’arrivé à un certain moment, on n’a plus d’excuse… Mais on se dit quand même que certaines histoires sont bien tristes et que bon, lui ou elle… Il n’a pas eut trop de chance non plus… Vous voyez ce que je veux dire?

Au final, en découvrant certaines choses sur ces gens, parfois on est touché… mais on déjante bien vite quand on voit ce qu’ils ont fait derrière.

J’ai donc ressenti beaucoup d’émotions contradictoires et parfois déplacées (compatir pour des tueurs en série… il faut le faire) : colère, pitié, tristesse, indignation, dégoût, surprise, etc., d’autant que derrière tout cela, il y a aussi les victimes et leur famille. Donc leur destin aussi nous font ressentir des choses.

J’ai donc apprécié ma lecture pour cette raison particulièrement. De plus, grâce à Benoît Amez, j’ai pu découvrir des faits dont j’ignorais l’existence et voir l’envers de certaines histoires dont j’avais déjà entendu parler. Si le sujet vous intéresse, je vous recommande vivement ce livre, qui se lit très facilement et qui est très complet. Evidemment, il ne faut pas s’attendre à quelque chose de joyeux, mais c’est aussi cela notre réalité.

Donc une bonne lecture au final. J’en apprend toujours autant et de façon divertissante, même si on est très loin de l’humour de Julie Grêde ou d’Alexandra Tressos-Le-Dauphin.

notation 3 sur 5 (2)

Et vous, êtes vous aussi curieux que moi? Dites-moi tout !

Prenez soin de vous.

signature-coquelicot

7 thoughts on “Les couples de tueurs en série les + monstrueux de Benoît Amez !

    1. Oui c’est dûr, mais j’aime bien en lire de temps en temps. Je ne sais pas comment l’expliquer. Ça permet de se souvenir de quoi l’être humain est capable, donc je lis des livres où il y a de belles choses et parfois je sors un livre où on y lit des choses beaucoup moins belles. Il y a de tout dans le monde, donc il faut lire un peu de tout je suppose. Et puis j’aimerai arriver à comprendre pourquoi certains éprouvent le besoin de s’en prendre aux autres, ça me dépasse tellement.

      1. Désolée de répondre que maintenant j’étais en vacances. Dans ce style là j’avais lu « La part de l’autre » tu connais ? C’est un livre qui raconte deux histoires en parallèle, la véritable histoire d’Hitler et la fantasque s’il avait été accepté aux beaux arts et bien ce livre m’a fait pleuré et c’est horrible car à certains moments il l’a rendu plus humain… Et effectivement, comment un humain peut-il devenir ainsi ?

        1. Y a pas de soucis !
          Non, je ne connais pas du tout, mais il m’intrigue pas mal… D’autant que j’ai du mal a considérer Hitler comme un être humain. Savoir que ce livre a su te toucher m’impressionne !

          1. Ben en fait je dois être bizarre.. Mais je n’associe pas dans ma tête Hitler à celui dont on parle dans le roman. Au début il fait de la peine mais pas à la fin à cause de ce qu’il a fait. Mais en même temps l’histoire racontée en parallèle m’a faite pleurer…

          2. Ahhhh ! Après, l’auteur a dut bien mener sa barque! Je pense que ça devait être le but, donc tu n’es pas bizarre ^^
            Tu m’intrigues beaucoup là !

Me laisser un petit mot ?