Instituts de beauté, les coulisses de Claire Gabriel !

Instituts de beauté, les coulisses

Titre : Instituts de beauté, les coulisses

Auteur : Claire Gabriel

Maison d’éditions : La boîte à Pandore, Jourdan PIXL, collection Histoires vécues

Date de parution : à paraître

Nombre de pages : 288

Synopsis :

Claire, jeune esthéticienne passionnée par son métier, tout juste arrivée à Paris, naïve et enthousiaste, nous relate le quotidien de sa vie professionnelle :

  • les situations gênantes et embarrassantes avec les clients
  • la tyrannie et l’excentricité des patronnes d’instituts
  • les exigences farfelues des clients
  • les mensonges, les cachotteries, les fraudes, les arrangements qui profitent aux professionnels,… (de l’huile d’olive à la place de l’huile professionnelle pour les massages, les testeurs mis en vente, …)
  • les phrases cinglantes des clients, leur mépris surtout

« Vous avez un bac S ! Comment cela se fait que vous ne soyez qu’esthéticienne? »

« Mais mademoiselle, vous croyez peut-être que je n’ai qu’un seul billet de 100 euros dans mon sac? »

« Oh cela ne peut pas être pire que moi. Vous savez, je travaille vraiment, moi ! »

Extraits :

« Vous venez de pénétrer en enfer » (l.6, p.53)

Mon avis :

Alors ce livre m’a interpellée pour différentes raisons. La première est que étant passionnée par les cosmétiques, je suis obligatoirement curieuse de savoir comment cela se passe dans les instituts. Ensuite, étant une femme, je fais la guerre aux poils (certaines femmes ne le font pas et je ne juge pas, moi je fais.). Du coup, je suis une adepte de ce genre d’endroit : le fameux rendez-vous mensuel qui fait plaisir (sans compter les ragnagnas…). Je vais donc régulièrement chez l’esthéticienne. Ainsi, encore une fois, cela m’intéresse de savoir comment cela peut se passer.

Autant vous dire qu’avec Claire Gabriel, on ne fait pas de chichi. Elle nous livre son parcours comme cela vient. C’est très agréable de la lire et de la suivre. Elle nous fait part de son propre ressenti, de ses expériences, des rencontres qu’elle a faite dans le cadre de son travail en institut, à l’école… J’ai adoré découvrir tout ça.

On a toujours envie de voir comment cela se passe de l’autre côté de la barrière, quel que soit le milieu. Ainsi, le lecteur n’est pas épargné : les crasses qu’elle a subies de la part de certaines collègues, de ses employeurs, de ses professeurs,  des clients… Elle nous dévoile un monde sans pitié.

Après, je ne pense pas qu’il faille en faire une généralité. Quand on est dans un petit salon, on ne rencontre peut-être pas autant de problèmes… Quand tombe sur un employer réglo et sympa aussi… Pour autant, Claire n’a vraiment pas eut de chance. Comme quoi, le monde de la beauté cherche à rendre les gens « beaux », mais dernière le rideau, ce n’est pas forcément joli joli !

Dans tous les cas, j’ai adoré suivre les aventures de Claire qui nous retrace tout son parcours en s’arrêtant sur des moments, des rencontres, des paroles qui l’on marquée. Elle nous parle notamment des clients quelle a eut : raciste, sale, gêné, voleur, snob… Tout y passe ! Et j’étais là : « Nooooon, elle n’a pas osé?! », « Il n’a pas dit ça?! », mais également de ses conditions de travail : épiler avec de la cire bouillante en appliquant des couches très fines afin d’utiliser moins de cire, au risque de brûler les clientes, vendre à tout prix des produits à chaque personne qui entre dans la boutique, leur inventer des besoins pour les forcer à acheter, faire du chiffre, du chiffre, du chiffre… Franchement, le contenu de ce livre est parfois choquant et révoltant. On se demande comment l’auteure a fait pour supporter tout cela, comment font celles qui le supportent encore… Cet ouvrage fait vraiment réfléchir. On se rend compte qu’il y a tellement de choses que l’on ne sait pas, à quel point on peut se faire avoir par les apparences…

En définitive, j’ai passé un très bon moment. On apprend des choses, on rit malgré nous, mais on se révolte aussi parfois. À certains moments, je suis même restée sur les fesses – pour rester polie – devant ce que je lisais. Dans la vraie vie, ce genre de chose arrivent vraiment?!  On ressent et on apprend. Résultats, je ne regarderais certainement plus les instituts de beauté de la même manière !

Notation 3.5 sur 5

Et vous, êtes vous déjà allé dans un institut? Est-ce que, comme moi, vous aimez bien savoir ce qui se cachent derrière les choses? Parfois, j’aimerais être aussi petite qu’une coccinelle afin de pouvoir aller partout sans me faire voir et pour observer !

Passez de bonne fêtes de Pâques !

Prenez soin de vous,

Bisous, chocolat et coquelicots !

6 thoughts on “Instituts de beauté, les coulisses de Claire Gabriel !

  1. Je trouve dommage votre commentaire.. Je suis esthéticienne et jamais je ne me suis permise de rabaisser une cliente, un client, le secret professionnel et le respect sont la clé de cette profession. Comme beaucoup d’autres. Ne mettez pas tous le monde dans le même panier 🙂

    1. Bonjour Melissa. Je te remercie pour ton commentaire. Effectivement, ils ne faut pas faire d’amalgame. Simplement, après la lecture de ce livre, je pense que je serais plus attentive à certaines choses quand j’irais dans un institut. Cela ne m’empêchera pas pas non plus de m’y rendre si j’en ai besoin. Je ne doute pas de l’intégrité et du sérieux des gens sans les connaître. Je serais simplement très attentive. Merci encore et bonne journée .

  2. Et ben… 😮

    Personnellement je n’aime pas du tout ce genre d’endroit (je fais la guerre chez moi et toute seule) car j’y suis pas a l’aise du tout, une amie m’en raconte parfois de bonnes sur ses ésthéticiennes qui se permettent de juger les clientes et ça me scie a chaque fois car elles doivent pas se rendre compte que ça peut blesser voir achever des personnes qui ont déjà peu de confiance en eux… bref tout ça pour dire que du coup avoir un regard de professionnel et voir derière le rideau ce qui peut se passer aussi pour elles ça peut être pas mal interessant !

    Je note en tout cas ^^

    1. Ahah, moi je ne suis pas spécialement fan, mais étant donné ma souplesse et ma pilosité (la joie d’être brune à la peau claire, en plus d’être très poilue…) je n’ai pas trop le choix même si depuis quelques temps, on s’épile mutuellement avec ma mère XD (mais ça ne marche que quand je suis dans le Sud…)
      Moi je n’ai jamais eut de soucis, comme quoi !
      Oui, j’ai adoré avoir le point de vue d’une pro, même si ça fait pas mal flipper à certains moments O.O

      1. Oui du coup pas le choix, la dessus je suis brune peau clair mais j’ai du bol ouf 😡

        Oui vu ce que tu en dis j’imagine bien ! Après ça on doit regarder les choses différements ! 😡

Me laisser un petit mot ?