Les + étranges procès d’assises de Pierre Guelff !

les plus étranges procès d'assises

Titre : Les + étranges procès d’assises

Auteur : Pierre Guelff

Maison d’Éditions : La boîte à Pandore – Éditions Jourdan PIXL, collection « Les PLUS »

Date de parution : 2016

Nombre de pages : 275

Prix : 7.90 €

Synopsis :

« La rumeur peut être assassine ! » lança un président d’assises aux témoins tenant des propos contradictoires à l’égard d’une jeune femme soupçonnée d’infidélité par son mari, jaloux et violent. Pourtant bonne mère de famille, fidèle, serviable, elle fut massacrée à coups de couteau par son époux ! Il ne s’agissait ni de polar ni de fiction…

De nombreux procès d’assises se démarquent par leur ampleur, la folie, les erreurs ou les faux, des témoignages d’accusés, de leurs avocats, de magistrats, d’experts, d’enquêteurs, de témoins dit de moralité, de proches des victimes, ou, plus rarement, de rescapés de situation dramatiques.

Ce livre rassemble les récits de nombreuses affaires judiciaires trop souvent passées inaperçues.

Des Cold cases relatées !

***

Mon avis :

Alors, j’ai reçu ce livre de la part des éditions La boîtes à Pandore (ou éditions Jourdan) que je remercie, mais il faut savoir que même si je ne suis pas du tout du genre à lire des policiers, j’adore suivre ou découvrir des affaires qui ont réellement existé (Jack n’est jamais bien loin !). Je ne sais pas pourquoi, mais j’aime ça. Je regarde beaucoup d’émissions sur le sujet, qui relatent des vieilles affaires ou d’autres qui diffusent carrément de vrais procès. Du coup, le livre de Pierre Guelff, un journaliste et chroniqueur ayant assisté à des centaines de procès, qui raconte certaines affaires m’intéressait beaucoup.

Pour ce qui est du livre en lui-même, Pierre Guelff explique le déroulement de quelques procès d’assises de façon concise – vingt pages minimum –  mais organisée et très parlante. Ainsi, le lecteur ne se perd pas. Le langage et le vocabulaire employés font que même si le lecteur n’est pas juriste, il comprend. Aussi, la préface comprend une partie dans laquelle un avocat nous éclaire sur certaines choses : qu’est-ce un meurtre, un homicide, un assassinat… Quels sont, juridiquement, les différences entre les termes, les nuances… De cette manière, le lecteur a toutes les clefs en main dès le début afin de comprendre la suite. Ayant été en fac de droit pendant quelques mois, je connaissais certaines subtilités, mais c’est très bien d’expliquer aux lecteurs non aguerris ce genre de choses.

 Ainsi, la plume de l’auteur est facile et agréable à suivre. Le livre est très petit (format poche de moins de 300 pages) et je l’ai lu très rapidement. J’étais captivée. J’avais a envie de savoir quels étaient les verdicts des quinze affaires que nous livre Pierre Guelff. Je suis passée par tout un tas d’émotions, d’autant que les faits relatés ont malheureusement eut lieux : tristesse pour les victimes et leur famille, la pitié pour certains accusés (parfois !), le dégoût pour les actes commis et leurs auteurs, le malaise, la satisfaction ou  l’indignation en fonction du verdict rendu, la curiosité…

C’est donc une bonne lecture pour moi. J’ai passé un agréable moment à lire ce livre. C’était étonnant et instructif. Cependant, il y a quelque chose que je regrette un peu. À plusieurs reprises, l’auteur nous parle de ses précédents livres qui traitent sensiblement du même sujet. J’ai donc ressenti un certain manque, car on sait en lisant Les + grands procès d’assises, qu’il y a eut sept ou six livres (de mémoire) avant celui-ci, seulement on a que le dernier livre en main. J’avais l’impression qu’il me manquait le début, que l’auteur fait peut-être parfois référence à certaines choses qu’il a déjà écrites. Du coup, j’avais envie de savoir de quelle affaire on parle à tel endroit. Cela nous laisse un petit sentiment d’inachevé.

Si vous aimez les enquêtes et que ce genre de faits vous intéresse, je ne peux que vous conseiller de lire ce livre. D’une part on découvre certains événements, certaines affaires dont on n’a jamais entendu parler, d’autre part, on découvre un peu comment cela se passe au tribunal. Pour moi, c’est une bonne expérience, même si la tristesse est là, quand on constate que l’homme et capable du meilleur mais également du pire…

notation 3 sur 5 (2)

Et vous, que pensez-vous de ce genre de livre. Est-ce que le contenu des procès, des affaires de meurtres vous intéresse? Dites-moi tout !

Prenez soin de vous,

Bisous, douceur et coquelicots !

12 thoughts on “Les + étranges procès d’assises de Pierre Guelff !

  1. bonjour, je suis tombé par hasard sur ce livre au titre racoleur, dans la bibliothèque de mon frère qui .été jury en cour d’assise. j’ai été très déçu. ces histoires n’ont rien d’étrange et sont au contraire d’une banalité affligeante. c’est la misère ordinaire, alcoolisme violence, drogue, perversion, enfance malheureuse . bref , c’est ce qu’on trouve dans 99% des procès d’assise. en plus le style télégraphique n’est pas agréable et on a souvent l’impression de lire des résumés incomplets.

    1. Bonjour,
      Alors moi bizarrement, je ne suis pas partie dans l’idée que les procès présenteraient des choses étranges, même si je restes toujours sans voix face aux horribles choses que l’homme a pu faire. Comme il s’agit du premier livre du genre, je ne peux pas comparé avec ce qu’on peut lire ailleurs, mais j’ai bien aimé le style. Merci en tout cas pour votre avis ! 🙂

  2. Bonjour,
    j’allais justement acheter ce livre et je viens de lire votre avis.
    Je vais donc le commander ; ça a l’air bien.
    Je ne lirai peut-être pas tout, mais au moins quelques histoires…
    Je regarde parfois l’émission « Faites entrer l’accusé ». J’espère retrouver le même principe dans ce livre, voire la même « atmosphère »…

    Merci pour votre avis, qui m’a été utile.

    A bientôt.

    1. Bonjour,
      Je suis contente que ma chronique ait pu vous être utile. C’est le problème dans le monde du livre, il n’est pas toujours facile de trouver des avis sur des livres qui sont peu connus. Je suis donc contente de pouvoir faire découvrir des choses ou pouvoir aider les autres à se décider pour un futur achat (ou pas).
      Je ne regarde pas cette émission, mais ce livre tiens ses promesses. A bientôt !

  3. Ce n’est pas forcément un livre devant lequel je m’arrêterais en librairie. Après, pourquoi pas ! Mais ce n’est pas mon genre de prédilection, je pense que je n’arriverais pas à le lire d’une traite et que ça trainerait en longueur sur 15000 ans x)

    1. Moi non plus, vu que je marche à la couverture (pas bien !). Ahah, je vois le genre, je fais pareil avec les livres qui m’intéresse bof bof. Et j’aime beaucoup, mais j’ai quand même besoin de ma dose de romance, de paranormale ou de catastrophe XD !

        1. Oui, c’est pas top comme fonctionnement. Pour mon dernier coup de cœur littéraire, je connaissais les livres de vue depuis des années, mais les couvertures ne me donnaient pas du tout du tout envie de les lire. Heureusement, une amie blogueuse m’a convaincue de me lancer !

  4. Coucou Maureen !

    Je dois avouer que ce type de lecture ne m’appel pas particulièrement… tu sais bien les genres que j’affectionne, et je crois pouvoir dire sans faute qu’on en est assez loin :p

    Mais de temps en temps pourquoi pas ? Celui-ci en particulier je ne sais pas, mais parfois on tombe sur des ouvrages très interessant ! ^^

    1. Ahah, c’est vrai que c’est particulier ! Tu m’aurais dit que j’aimerais ce genre de livre quand j’étais au lycée, je ne t’aurais pas cru ! Après, je ne peux pas lire seulement ça, il faut que j’alterne avec d’autres genre, histoire de ne pas tomber dans la déprime et la paranoïa.
      Oui, tu peux en lire d’autres, pas spécialement celui-ci. J’en ai un autre sur les couples tueurs en série qui a l’air pas mal aussi, mais Jacky restera toujours « le premier dans mon cœur »… Bon, on se comprend hein, parce que ça reste quand même un sacré malade et que, à choisir, j’aurais préféré qu’il n’existe pas ! Bisouuus !

Me laisser un petit mot ?