Le secret de Pembrooke Park de Julie Klassen

le secret de pembrook park

Titre : Le secret de Pembrooke Park

Auteure : Julie Klassen

Maison d’éditions : Milady Romance

Date de parution : Novembre 2015

Nombre de pages : 689

Prix : 15.20 €

logo_livraddict

***

Synopsis :

Jeune femme sensée, Abigail Foster s inquiète pour l’avenir de sa famille depuis qu’ils sont ruinés jusqu’à ce qu’un étrange notaire leur propose d’emménager dans un grand manoir, Pembrooke Park, abandonné depuis dix-huit ans. Son père et elle s’y rendent et sont accueillis par le charmant vicaire, William Chapman, qui leur apprend que, selon des rumeurs, la maison renfermerait un trésor… Aux prises entre de vieux amis et de nouveaux ennemis, Abigail ignore les dangers auxquels elle devra faire face avant de lever le voile sur ces mystères et de trouver l’amour qu’elle recherche depuis toujours…

Extrait :

« Ce ne sont pas les fantômes qui doivent vous inquiéter, Miss Foster, ce sont les vivants » (l. 16, p. 207)

Mon avis :

J’ai découvert ce livre par l’intermédiaire du compte instagram de ma blopine Lucille. La couverture m’avait interpellée et le résumé, séduite. Du coup, cet ouvrage m’a vite titillée et quand je suis tombée dessus en magasin, j’ai foncé et je n’ai pas attendu pour le lire. 

Il faut savoir que j’aime énormément les romances dites « historiques », non pas qu’elles retracent une partie de l’Histoire car elles sont pure fiction, mais j’aime voir évoluer des personnages dans des époques différentes de la notre, notamment les XVIIIe et XIXe siècle (au Royaume-Unis de préférence !) : les lieux, les mœurs, les coutumes, la mode… je trouve ça magique et j’aime me plonger dans ce genre d’ambiance. Autant vous dire qu’avec Julie Klassen, j’ai pas mal voyagé.

Ici, nous suivons donc Abigail Foster, une jeune femme de bonne famille dont les parents se retrouvent ruinés suite à de mauvais placements d’argent. Le sort a visiblement entendu leurs prières, car un lointain parent envoie son notaire au près de cette famille afin de leur proposer d’emménager dans la demeure familiale laissée à l’abandon depuis des années, Pembrooke Park.

Ainsi, Abigail se retrouve dans cette nouvelle et gigantesque maison afin de superviser son réaménagement avant la venue de ses proches. Elle découvre ainsi la demeure, son nouveau personnel et ses voisins, les Chapman. Mais l’occasion est trop belle pour être vraie et il s’avère que Pembrooke Park renferme plein de secrets, des secrets connus de certains, mais dont personne ne parle…

Brrr, rien que de résumer brièvement l’histoire, j’ai des frissons ! J’ai découvert Julie Klassen avec ce roman-ci et je dois dire que je suis complètement sous le charme. L’ambiance dans laquelle nous plonge l’auteure, c’est que du bonheur.

Des bougies tout juste éteintes dans la pièce d’à côté, des murs qui grincent, des rideaux qui bougent, des bruits de pas dans les escaliers, des ombres qui apparaissent au détour d’un couloir, l’horloge qui sonne minuit dans le salon… puis le silence… Voilà, vous y êtes ! J’aime mais tellement !

Je rassure les plus trouillards d’entre nous, ce livre n’a rien d’un livre d’horreur, mais certains passages donnent des frissons, notamment quand tombe la nuit. Tout est décrit avec beaucoup de soin. Le lecteur voit le décor et les gens évoluer sous ses yeux. Bref, j’adore la plume de Julie Klassen. L’action est peu présente dans l’histoire, mais on prend plaisir à suivre Abigail dans ses recherches et ses découvertes. Le mystère reste entier jusqu’à la fin. Les secrets jouent à cache-cache, même si il y a quand même un point que j’ai vu venir (je me suis dit « ah, il y a quelque chose ». Lucille, si tu veux qu’on en parle, je suis ta femme ! XD). Je ne dit rien pour le pas vous spoiler. En dehors de ça, on ne se doute de rien. On est en haleine, avide de savoir.

En dehors de l’ambiance et de l’intrigue, les personnages sont très beaux, pour la plupart, car je n’ai pas du tout du tout aimé  la sœur cadette de notre héroïne.

Abigail est une femme droite, très intelligente et touchante. Elle a un grand cœur et est très curieuse. Curieuse au point de se lancer dans l’aventure alors que tout le monde lui dit de laisser tomber. J’ai adoré la suivre et suivre le cheminement de ses pensées, de son « enquête ».

J’ai également adoré la famille Chapman. Je trouve que c’est une famille de rêve, un papa un peu ours, gentil et très protecteur, une maman joyeuse et très attentionnée, une deux filles et deux garçons… Aaaaaahhhh ! Mais ce que j’apprécie le plus dans la famille, c’est William, l’homme de l’histoire. William est très différent du mâle que l’on retrouve généralement dans les histoires. Il n’a rien de ténébreux et de dominateur. Déjà, c’est un ecclésiastique (il est vicaire) et il est d’une telle gentillesse… Pour autant, ce n’est pas un personnage tout plat, et on ne peut que l’aimer (n’est-ce pas Lucile??).

Au final, Julie Klassen mène extrêmement bien sa barque. Si vous voulez être surpris, je vous recommande vivement ce livre. Tout est bon. Les personnages sont tous très bien développés et ont chacun un caractère et un vécu bien à eux. Malgré leur nombre, le lecteur ne se perd pas. C’est aussi quelque chose que j’admire avec cette auteure. Le livre concentre énormément de choses, de faits, de noms, de détails – il fait quand même presque 700 pages – et le lecteur ne se perd pas, il ne décroche pas… En tout cas, j’ai été scotchée à mon exemplaire jusqu’au bout de ma lecture et de la nuit. Donc bravo. L’ambiance, les secrets, l’intrigue, le mystère… rien ne faibli du début à la fin et je n’ai constaté aucune longueur malgré le peu « d’action » que contient l’histoire. J’aime également beaucoup le message que fait passer l’auteure à la fin du livre. C’était très beau. 

notation 4.5 sur 5

Et vous, avez-vous lu Le secret de Pembrooke Park? Que pensez-vous de ces histoires pleines de mystère, de secrets qui prennent place dans de vieilles maisons? Moi je dis « OUI » !

Prenez soin de vous,

Bisous, rubans et coquelicots !

12 thoughts on “Le secret de Pembrooke Park de Julie Klassen

  1. J’avais noté dans un petit coin le nom du roman en voyant la photo du livre sur ton compte insta je crois.. J’ai toujours autant (voire plus) envie de le lire maintenant que je lis ta critique ! Je vais essayer de le trouver au plus vite 😀

    1. Ahah, je suis contente de te l’avoir fait découvrir alors. Selon moi, c’est une histoire qui vaut vraiment le détour ^^ Elle va te faire cogiter et frissonner !

  2. Je suis contente de voir que tu as apprécié autant que moi ! Il fait l’unanimité chez les personnes à qui je l’ai conseillé ^^ du coup je suis vraiment contente car ce livre mérite d’être connu ^^

    Je suis ta femme aussi ! Envoie moi un ID quand tu peux pour en parler 😉

    Oh oui William *_* rien du bad boy mais on fond pour lui c’est obligé ! ^^

    Je suivrais de près les sorties de l’auteure car sa plume m’a énormément plu !

    De gros bisous ma Maureen <3

    1. Oui ahah, j’ai adoré. Mais vu ton avis, c’était une valeur sûre. Je n’ai jamais été déçue par l’un des livres que tu m’as recommandé. Je trouve aussi. Je n’en ai pas du tout entendu parlé à part avec toi, c’est dommage.
      Je t’ai envoyé un sms, en espérant ne pas m’être plantée de numéro XD.
      Oui ahah, je pensais à toi à chaque fois que je le voyais XD Un homme comme ça, on en veut toutes un !
      Pareil, pour un premier livre, je suis fan ! Bisous ma poule !! <3

      1. Roh tu es gentille ! 😀 et c’est réciproque cela dit ! ^^

        Mais moi pareil je suis tombe dessus par hasard en plus ! Mais je ne l’ai vu passé nulle part o.o Sofie au contraire l’a vu partout 😮 comme quoi…

        Tu ne t’es pas trompé haha 😉

        Mais oui ! J’aime les mauvais garçon mais dans la vraie vie on va pas se mentir un comme William c’est mieux xD

        1. Ah oui? Mandy aussi, elle l’a vu circuler, mais les avis n’étaient pas top d’après elle. Je ne comprends pas trop pourquoi mais bon…
          Ahah mais trop ! Je ne supporterais pas un Barrons au quotidien ! Thorn, pourquoi pas, en période de paix, non-trouble ect, il doit être bien quand même (voir la fin du tome 2, niark). Mais oui, William, c’est l’homme de rêve !

  3. Ah moi aussi j’aime me plonger dans des romans hors de notre temps et découvrir des époques et lieux que je ne connais pas. C’est vraiment agréable et dépaysant bien que ce ne soit pas de la fantasy ou de la sf !
    Ce livre ne me tentait pas du tout à cause du bruit qu’il y avait autour pendant un moment et de sa couverture un peu « prout-prout » ( mais ça ce n’est que subjectif ! ! ) mais ta chronique donne vraiment envie ! Je me le note dans ma wishlist Poppy 😉

    1. Si tu aimes ce genre de lecture, alors fonce ^^
      Moi je n’en ai pas du tout entendu parlé, trop bizarre. Il se disait quoi?? Je suis curieuse !
      Sinon, je comprends pour la couverture, mais j’aime bien ahah. J’adore les robes d’époque et l’architecture gothique. J’espère que tu aimeras autant que moi ^^

  4. Ce livre me donne tellement envie ! Mais le porte monnaie lui non XD ! Lucille m’avait déjà bien vendu l’histoire avec sa chronique et la tienne me conforte dans l’idée qu’il faut que je le lise absolument ! Un jour il sera à moi mouahaha !

    1. Je comprends ahah, moi aussi, il y a tellement de livre que je voudrais avoir >.< Le gros dilemme du lecteur ! Oui ahah, Lucille nous a vendu du rêve et je confirme tout ce qu'elle a dit ! Donc je ne t'aide pas trop !

Me laisser un petit mot ?