Le monde Sans Nom T.1 De Christelle Nadal !

le monde sans nom T.1 Eldir

Titre :  Le monde Sans Nom T.1 – Eldir

Auteur : Christelle Nadal

Maison d’éditions : pas encore publié (mais premiers chapitres disponibles sur le blog de l’auteure)

Nombre de pages : 300 (format Word)

Prix : aucun

Synopsis :

Liia est une Neyri. Ce peuple chamanique vit en parfaite harmonie avec celui qui a modelé toutes choses, le Grand Mystère. La malédiction des Neyri est qu’ils ont non pas un, mais deux ennemis, les Creux et les Sans Nom. Dans son refus à obéir aux mises en garde de l’ancienne, Liia va devoir malgré elle apprendre à connaître le Monde Sans Nom.

Simen est le Varhé, le chef d’Eldir. Lors d’une excursion sur Neyri pour trouver de la turquoise pour sa fiancée Anja, il intervient pour éviter l’enlèvement d’une jeune femme. Contraint de la ramener chez lui pour lui éviter une mort certaine, Simen découvre une attirance déplacée pour cette femme au regard profond. Il se bat alors contre ces émotions nouvelles, contre cet instinct.

Les difficultés de Simen sont une aubaine pour ceux qui complotent dans l’ombre. Car l’heure arrive, le traître en est certain. Bientôt le peuple prendra conscience de la perversité du système politique d’Eldir. Qui peut accepter que son monde soit dirigé par une unique personne? La résistance fomente depuis longtemps et les rouages de la trahison sont enfin assemblés.

***

Mon avis :

J’ai été contactée fin janvier par Christelle pour me proposer de venir visiter le blog qui est consacré à son histoire. Face à ce résumé, j’étais très intriguée. De fil en aiguille, elle m’a gentiment proposée de m’envoyer le manuscrit de son premier tome et j’ai accepté avec plaisir. J’ai attendu très peu de temps avant de me lancer dans l’aventure, car tout m’intriguait beaucoup.

Inutile de vous précisez que mon avis reste ce qu’il est, quelques soit les circonstances qui m’ont amenée à lire cette histoire.

Ce qui m’a tout d’abord interpellée, à la lecture du synopsis, c’est que le monde avait l’air de ne ressembler à rien de ce que j’avais déjà lu. Et en effet, Christelle a créé entièrement cet univers où vivent et évoluent ses personnages. C’est quelque chose que j’apprécie énormément et qui fait que l’histoire va me marquer. Le décors de cette histoire est donc très original, unique et il mériterait peut-être d’être un peu plus approfondit. Pour un premier tome, cela va très bien, mais j’aimerais en découvrir davantage dans le tome deux : en apprendre plus sur l’histoire, le passé et les autres planètes (puisqu’il s’agit bien de planètes). Bref je suis très curieuse et avide d’en savoir plus. J’apprécie également le flou qui demeure après la lecture : où peut-on se situer dans le temps? Est-ce que Simen et Liia évolue dans un univers futuriste où les différents peuples sont plus ou moins « avancés »?

Qui dit nouveau monde dit nouvelles cultures, nouveaux modes de penser et nouveaux modes de vie. L’auteure a très bien exploité ces aspects. Les différents peuples mis en scène ici sont tous très différents et le culte a une grande place dans la vie des gens. Christelle décris très bien les croyances et les mœurs de chacun. Encore un élément qui renforce la cohésion et la richesse de l’histoire. Je suis d’ailleurs très admirative, car je ne sais pas où les auteurs arrivent à trouver l’inspiration pour trouver des prénoms, des termes de vocabulaire en langues imaginaires et des noms pour leurs histoires.

Si on parle un peu technique, j’ai beaucoup apprécié la plume de l’auteure. Elle est très fluide et se lit très facilement. Les descriptions sont présentes mais n’alourdissent pas le récit et l’alternance des points de vue est un excellent choix. J’apprécie beaucoup ce procédé qui permet de découvrir différentes visions d’un même événement et de savoir ce qu’il se passe dans la tête des autres personnages. Comme pour le synopsis, Christelle nous propose trois points de vue : celui de Liia, celui de Simen et celui du fameux traître (que je n’ai pas trouvé). On connaît ainsi beaucoup mieux les deux protagonistes et la présence du traître sert très bien l’intrigue.

Pour ce qui est du découpage de l’histoire, l’auteure prend le temps de nous poser le décor, car on a à faire à quelque chose d’inédit, mais on rentre assez vite dans le vif du sujet. Certains trouveront peut-être que la « véritable action » vient un peu tard, mais je ne saurais le confirmer. D’une part parce que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde pendant ma lecture et d’autre part parce que le format Word est très déroutant quand on lit un livre. J’ai adoré voir Liia découvrir ce nouveau monde qu’elle ne connaissait pas et qu’elle imaginait autrement. J’ai adoré voir les amitiés et les liens se former.

Enfin, il y a les personnages. Je les aime beaucoup. Pour moi, c’est un autre bon point pour cette histoire. On s’attache à chacun d’eux (bon, pas aux méchants hein, mais ceux qui sont gentils  sont tous très attachants).

Liia est une jeune femme de caractère. Elle refuse de se soumettre et de laisser la peur guider sa vie. Pour autant ce n’est pas une combattante et elle est loin du stéréotype de l’héroïne « badass ». J’ai adoré la suivre et découvrir avec elle le monde. Si elle ne jurait que par son peuple, elle va se rendre compte que l’extérieur n’est pas aussi terrifiant qu’elle le pensait et s’ouvrir à de nouvelles amitiés. Elle a beaucoup d’amour à donner et sait se montrer douce, malgré la méfiance dont elle fait preuve au début.

Simen, lui, est tout aussi attachant que Liia, voir davantage (peut-être parce que je suis une fille 😉 ). C’est un personnage qui a beaucoup de responsabilités. Il est le varhé – le chef de son peuple – mais c’est quelqu’un de bon qui a à cœur de bien faire les choses pour tout le monde, malgré son mauvais caractère et sa facilité à s’emporter.  Il va petit à petit comprendre l’étendue des sentiments qu’il éprouve pour Liia et on a envie que cela marche pour lui. Si son peuple est important, sa famille prend également une grande place dans sa vie. J’ai adoré la relation qu’il entretient avec ses frères : Yulian et Krikan, mais également avec Kozan, son garde et Vili, sa belle sœur. Le petit groupe d’amis qu’ils forment est attendrissant et j’ai adoré l’ambiance qui régnait durant les passages où ils étaient tous réunis.

Chaque personnage a sa propre personnalité et ils ont tous leur importance. Cependant, j’ai beaucoup moins apprécié le personnage d’Anja qui se plaît à jouer la victime alors que pour moi, elle s’est mise elle-même dans une situation inconfortable (bien avant les événements qui ont lieu dans le livre). Sa façon de réagir m’a révoltée (on en a parlé avec Christelle et je comprends mieux ses réactions, mais quand même ! ^^). Je ne peux pas en dire plus au risque de vous spoiler, ahah (frustratiiiion!).

L’histoire comprend donc pas mal de personnages, mais je m’y suis très bien retrouvée. Je félicite donc l’auteur, car ce n’est pas chose facile quand on met en scène autant de monde dans un univers inconnu.

En définitive, j’ai été conquise. Bien que ça ne soit pas un coup de cœur, ce n’est vraiment pas passé loin (j’ai besoin de mes petites larmes ahah). Je trouve la fin très frustrante et j’ai vraiment envie de découvrir ce qu’il va se passer. J’avoue cependant que je ne sais pas du tout quel tournant va prendre l’histoire, entre les soucis politiques que rencontre le peuple Sans Nom et l’avenir de Liia… Comme dans La Passe-Miroir, on ne sait pas trop où on va. C’est à la fois stimulant et très déstabilisant, mais je commence à m’y faire. Les auteurs sadiques sont de plus en plus nombreux (rire!).  Je trouve que c’est une très belle histoire et j’espère vraiment qu’un éditeur se laissera tenter à la publier, car pour moi, elle mérite vraiment d’être connue. J’ai passé un excellent moment et pour tout dire, j’ai lu ce livre en deux jours. Je n’arrivais pas à m’en défaire. Christelle nous dépeint un très beau monde où la diversité est reine. Ces cultures que l’on découvre, ces mentalités qui se croisent, les liens qui unissent… On a envie d’y être. 

***

Ma note :notation 4.5 sur 5

Crédits image : le blog de Christelle, La petite annaée.

Et vous, est-ce que cette histoire vous tente? À vue de nez, qu’en pensez-vous?

Prenez soin de vous !

Bisous, chocolat et coquelicots !

6 thoughts on “Le monde Sans Nom T.1 De Christelle Nadal !

    1. Coucou ! Je t’en prie. Comme je te l’ai dis, j’ai adoré ton histoire et la seule chose qui me chagrine, c’est que je n’en ai pas assez ! ^^ Je te remercie également de prendre le temps d’échanger avec moi. C’est toujours un plaisir et je dois d’ailleurs te répondre. Oui, je les adores tous et j’ai hâte de les retrouver. Patience patience. A très vite ! Bises !

  1. puree a chaque fois c’est la même chose j’ai trop envie de lire le livre après avoir lu ton article mais avec mes petits noeuils je peux pas !! snifff !! sinon il me faudrait 3 ans pour lire le livre !! lol

    1. Ah miince >.< c'est pas pratique en effet! Moi j'ai eut du mal à le lire sur le portable, mais j'ai tenue bon. Mais ça faisait bizarre! J'espère qu'elle sera publiée, comme ça tu pourras lire cette pépite. Apres tu peux lire un peu de temps en temps sur le blog de Christelle. ^^

Me laisser un petit mot ?