Bébé boum T1 de Josée Bournival !

Coucou tout le monde !

Aujourd’hui, je reviens avec un livre que j’avais très envie de lire en automne et qui change des lectures que je peux faire d’habitude. Il s’agit d’un roman dont le thème est la grossesse, signé Josée Bournival. C’est la seconde fois que je lis des livres issus de la littérature québécoise et j’avais hâte de voir ce que cela donne !

***

Bébé boum est le premier tome d’une duologie qui porte le même nom, écrite par Josée Bournival publiée aux éditions Kennes dans la Collection du Québec.

COUV-Bébé-Boum-Kennes

Synopsis :

Lorsque Lili tombe enceinte pour la première fois, elle est certaine que les neuf prochains mois seront un véritable conte de fées pour elle et son chum. Ils ont tellement désiré ce bébé !

Esther, mère de deux enfants, accueille une grossesse imprévue en silence : son couple bat de l’aile et son mari vasectomisé pourrait croire qu’elle lui est infidèle.

Pour Frédérique, la croix qui apparaît sur le test de grossesse est synonyme d’un paquet d’emmerdes dont il faut se débarrasser au plus vite. Difficile de savoir qui est le père quand on jongle avec autant d’amants…

Même après des années d’essais infructueux, Jeannine espère, à quarante-trois ans, revivre le miracle d’une grossesse avant qu’il ne soit trop tard. Plus qu’un enfant, il s’agit pour elle d’une indispensable rédemption.

Quatre femmes, quatre personnalités, quatre visions complètement différentes, autant de bébés boums. Quatre trames qui s’entremêlent pour tisser une foule de situations savoureuses, de sautes d’hormones cocasses et de rebondissements incessants.

Tome 2 : Bébé boum 2

***

Mon avis :

J’avais croisé ce roman sur des chaînes booktube et il m’avait interpellée de par la couverture, que je trouve très belle, et par le résumé. Cependant, je n’ai pas lu ou vu beaucoup d’avis sur ce livre avant de me lancer. Je ne savais donc pas vraiment à quoi m’attendre. Je savais simplement que ce roman était issus de la chick-lit, une littérature écrite par les femmes et qui vise davantage un public féminin que masculin.

Dans ce genre littéraire on retrouve des problèmes de société, le quotidien des héroïnes et leurs relations avec leur entourage. Le ton se veux léger et plein d’humour, malgré l’importance des thèmes abordés, ici la grossesse et le fait de devenir mère. C’est ce qui m’a poussée à lire ce livre, car comme l’annonce la quatrième de couverture, nous suivons quatre femmes ayant une vie, une conception de la maternité et un caractère, très différents les une des autres. 

Nous suivons dont Lili, Esther, Frédérique et Jeannine ainsi que leurs compagnons et le reste de leur famille.

Pour ce qui est de l’organisation du roman, ce dernier comprend neuf chapitres, un chapitre par mois de grossesse. J’ai bien aimé ce procédé, car le lecteur peut bien voir l’évolution de ces femmes aux différents stades de la grossesse : nausées, fatigue, joies, larmes, doutes, examens médicaux… tout en découvrant leur quotidien et celui des futurs papas. Les points de vue se multiplient, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, et on peut observer différents cas de figure, différentes réactions face au même phénomène, la grossesse. Cela en fait un roman très riche en informations et en ressentis.

La plume de l’auteur est agréable à lire, même si j’ai plusieurs fois été déstabilisée face aux expressions québécoises, face à certains mots que nous n’utilisons pas en France et à la manière de parler des personnages. Cela surprend, mais ce n’est pas une mauvaise chose. C’est une question d’habitude. Le ton était léger et plein d’humour, comme le laisser pré-sentir le synopsis et c’est quelque chose que j’ai beaucoup apprécié dans cette lecture.

Cependant, même si j’ai passé un bon moment avec ce roman, je dois dire que cela n’a pas été un coup de cœur. Je n’ai pas été bouleversée et cela n’a pas été un ras-de-marée émotionnel. On apprécie les personnages, même si certains m’ont moins plu que d’autres. Je pense notamment à Jean-François, l’époux d’Esther, ou alors Jeannine la future maman de quarante-trois ans. Certains trouveront cette dernière très touchante, mais pour moi, un bébé n’est pas un moyen de rédemption. On ne fait pas un enfant pour ce soigner ou pour se racheter. Je pense que c’est pour cela que j’ai moins apprécier Jeannine par rapport aux autres. En revanche, j’ai adoré Lili et sa vision idéaliste de la grossesse, Esther,  déjà maman, qui rencontre des problèmes dans son couple et Thomas, le compagnon de Lili. Tous les personnages de ce roman sont très bien développés. Chacun possède un caractère bien distinct, son histoire et ses particularités.

En définitive, j’ai passé un très bon moment avec ce roman. Cela change de ce que j’ai lu dernièrement, mais le sujet abordé m’intéresse quand même beaucoup. Le ton léger, l’humour et la plume de l’auteur accompagnent agréablement notre lecture et j’ai apprécié découvrir le quotidien d’autant de personnages, des personnages qui ont été développés avec soin. Comme l’annonce le résumé, nous avons suivit les quatre grossesses, mais j’ai hâte de découvrir les quatre congés maternité de ces héroïnes dans le tome deux !

***

Ma note : notation 3 sur 5 (2)

 À qui je recommande ce livre : à toutes les femmes !

Crédits images : le site internet Livraddict.

***

Et vous, que pensez-vous des roman Chick-lit? Est-ce que cette littérature vous tente? Avez vous des livres de ce genre à me conseiller? Sur le même thème? Dites-moi tout !

Prenez soin de vous.

signature-coquelicot

6 thoughts on “Bébé boum T1 de Josée Bournival !

    1. Euh, je ne comprends pas ce qu’il s’est passé. Il manque le milieu du commentaire XD. C’était pour France Loisir. Une personne sur FB s’est proposée pour me parrainer et elle m’a envoyée son formulaire rempli. C’est dommage que je n’ai pas su avant que tu était inscrite. A faire gagner un bon, autant que ça soit pour une personne que l’on connait déjà. Je suis déçue >.<

  1. Coucou ! ça fait longtemps que je ne t’avais pas laissé de petit commentaire… :/
    J’avais vu ce livre passer et il me tente bien, je trouve ça sympa de lire un peu de littérature québécoise, c’est vrai que je n’en ai pas lu beaucoup, et comme tu le dis dans ta chronique pour découvrir des expressions « typiques » ça peut être sympa 🙂
    En tout cas, je pense que si j’ai l’occasion je le lirai, moi qui suis une fan de chick-lit (et de bébés ^^) ça devrait me plaire !

    1. Coucou moi aussi! J’ai pris pas mal de retard dans la lecture des articles.
      Je pense qu’il te plaira si c’est une littérature que tu apprécies et encore plus si tu aimes les bébés ^^ J’ai hâte de me procurer le second tome qui retrace le parcours des quatre mamans pendant le congé maternité. Bises!

Me laisser un petit mot ?